QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisFargo
Titre originalFargo
Résumé Minnesota, 1987. Jerry Lundegaard est vendeur de voitures dans une concession. Pour éponger ses dettes, il a la brillante idée de faire kidnapper sa propre femme et de faire payer une rançon à son riche beau-père. Il confie la mission à deux malfrats pas malins qu'il rencontre à Fargo, dans le Dakota du Nord. Puis les choses s'enchaînent. Mal. Avec quelques cadavres laissés en chemin. Une femme flic, enceinte jusqu'aux dents, est chargée de l'enquête...
ActeursFrances McDormand, William H. Macy, Steve Buscemi, Peter Stormare, Harve Presnell, Kristin Rudrüd, John Carroll Lynch, Steve Reevis, Larry Brandenburg, Steve Park
Réalisateur(s)JOEL COEN
Critique ** Les frères Coen (Joel à la réalisation, Ethan à la production, Joel et Ethan au scénario) ont pris le contre-pied d'à peu près tous les codes du polar US standard. L'habituel cadre urbain, glauque et sombre, laisse place à un environnement rural enneigé, d'une blancheur immaculée (qui ne se tachera que de rouge). Les criminels machiavéliques sont remplacés par des nigauds : le "cerveau" du coup monté apparaît dès les premières secondes comme un droopy loser (formidable William H. Macy), tandis que ses deux acolytes kidnappeurs (Steve Buscemi, Peter Stormare, hilarants) sont assez nuls et négligents pour donner au film des accents de parodie. Le personnage du flic justicier est une femme qui peine à se mouvoir tant elle est enceinte (Frances McDormand, amusante) ; elle mène une vie pépère auprès d'un mari peintre amateur et pêcheur à la ligne ; tous deux aiment regarder des documentaires animaliers et se couchent tôt. Comme antihéros, y a pas mieux. Enfin, en matière de style, le rythme trépident et le suspense sont joyeusement négligés au profit d'une lenteur désinvolte ; le thriller et l'horreur sont sans cesse dégoupillés par un sens du ridicule et de l'absurde imparable.
Tout cela fait de Fargo un exercice de style original qui, sans être transcendant, surprend toujours et réserve quelques moments franchement jubilatoires, entre polar saignant et comédie noire. Les frères Coen sondent, comme ils ont toujours aimé le faire, une Amérique profonde sur laquelle ils portent un regard à la fois moqueur et tendre. Ils n'ont pas leur pareil pour capter la bêtise et la méchanceté d'une certaine frange de la population, mais aussi la simplicité et le bon sens des braves gens ordinaires. Ce faisant, ils brodent autour de leur thématique fétiche, le mauvais destin, et de leur personnage favori, le poissard. Leur mise en scène est précise, fluide et pleine d'humour, bien soutenue par la photo soignée de Roger Deakins. L'ensemble est à la fois détonant et plaisant.
Festival de Cannes 1996 : Prix de la mise en scène.
Oscar 1997 : meilleure actrice (Frances McDormand) et meilleur scénario original (la référence à une histoire vraie, au début du film, est une blague).

Frédéric Viaux (film vu le 03/10/1996, revu le 18/01/2015 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 06/01/2016
L'univers si spécifique des frères Coen atteint son sommet dans ce polar décalé à l'ambiance totalement inclassable. C'est un film qui reste sans aucun doute le plus représentatif de l'humour noir très spécial des frérots, de leur goût du décalage et de la peinture des figures atypiques. Le décor neigeux participe aussi à cette atmosphère particulière, à laquelle s'ajoute une certaine lenteur contemplative et une interprétation hors pair, avec en tête le toujours excellent William H. Macy dans un rôle de loser pathétique. Pas mon préféré des Coen, mais c'est un film très réussi, surtout dans le détournement des clichés qu'on peut rencontrer dans ce type de polar.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires