QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisBarry Lyndon
Titre originalBarry Lyndon
Résumé Au XVIIIe siècle, l'ascension et le déclin d'un jeune arriviste irlandais. Ses duels, ses guerres, sa carrière de faux espion et de joueur (tricheur) professionnel, son mariage par intérêt, son exil...
ActeursRyan O'Neal, Marisa Berenson, Patrick Magee, Hardy Krüger, Steven Berkoff, Gay Hamilton, Marie Kean
Réalisateur(s)STANLEY KUBRICK
Critique **** Deux choses. La première, c'est la qualité esthétique du film, témoignant du perfectionnisme fou de Stanley Kubrick. Compositions de plans inspirés de tableaux de l'époque, éclairage à la bougie de certaines scènes (rendu possible grâce à des lentilles spéciales), gros plans incisifs et terribles, modernité des séquences tournées caméra à l'épaule... Une recherche formelle dans les moindres détails. Kubrick, dans sa carrière, a exploré de nombreux genres cinématographiques, qu'il a perfectionnés ou révolutionnés... Le raffinement des scènes d'intérieur de Barry Lyndon fait oublier tous les autres films d'époque en costumes. Seconde chose, c'est l'intransigeance de l'auteur, son refus du "dramatiquement correct" ou "plaisant". Car c'est finalement une histoire peu aimable qui nous est contée (d'après un livre de Thackeray), celle d'un personnage vil, intéressé, que Kubrick tient à distance avec cynisme et ironie (via la voix off). Pas d'empathie, donc. Et les autres personnages ne valent guère mieux, ridicules ou fourbes, pour la plupart. Bref, c'est tout sauf grand public. Sans parler de la durée du film : trois heures...
En fait, les personnages en eux-mêmes ont moins d'importance que leurs destinées, desquelles se dégage une certaine philosophie basée sur la vanité de toutes choses et la petitesse des prétentions humaines.

Frédéric Viaux (film vu le 27/03/2003 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 24/01/2016
Un beau film ! Ou un film beau ? En fait, c'est les deux à la fois tant Kubrick s'est attaché à soigner méticuleusement ses plans, le raffinement de ses décors et l'élégance de ses costumes, magnifiant ainsi ce fastueux Siècle des Lumières. Sa reconstitution historique vise donc plus la beauté formelle que la fonction purement réaliste, l'ensemble bénéficiant d'éclairages superbes qui servent d'écrin aux turpitudes picaresques d'un coquin hédoniste et arriviste, bercées par les mélodies incomparables de Mozart, Haendel ou Vivaldi. Cet esthétisme constamment visible au long du film peut aussi générer une sophistication altière et une certaine froideur, mais témoigne en même temps du perfectionnisme légendaire de son réalisateur.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires