QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisComme un avion (2015)
Titre originalComme un avion
Résumé Graphiste 3D, la cinquantaine, Michel vit avec Rachel. Il est passionné d'aviation, notamment des aventures de l'Aéropostale. En pleine réflexion sur les palindromes, Michel focalise sur le mot kayak et tombe sous le charme de cet avion sans ailes. Sa nouvelle lubie devient obsession. Il s'achète un kayak, du matériel de randonnée et s'en va pagayer seul sur une rivière, pendant une semaine. Au hasard d'une halte, il se joint à une communauté sympathique vivant au bord de l'eau...
ActeursBruno Podalydès, Sandrine Kiberlain, Agnès Jaoui, Vimala Pons, Denis Podalydès, Michel Vuillermoz, Jean-Noël Brouté, Pierre Arditi, Noémie Lvovsky, Samir Guesmi, Mehdi Djaadi, Stéphanie Cléau, Blutch
Réalisateur(s)BRUNO PODALYDÈS
Critique ** Bruno Podalydès continue à naviguer dans un registre plein de fantaisie et de tendresse, d'une drôlerie ludique et vaguement mélancolique. Pour une fois, il endosse lui-même le rôle principal du doux-rêveur maladroit qu'il attribuait jusque-là à son frère Denis (lequel Denis est toujours présent, mais dans un rôle secondaire). Voilà qui donne encore plus d'unité et de personnalité à ce film. Un film de grand enfant empêtré dans une vie d'adulte. Un film nourri de crise existentielle et de choses farfelues vécues sur l'eau, sur terre ou dans les airs. Un film sous perfusion de Ricoré et d'absinthe, guidé par le manuel des Castors juniors et quelques propos philosophiques entendus à la radio. Bref, un film d'une sensibilité gentiment décalée qui se traduit en un comique de geste, de situation et de détail assez irrésistible. Même si tout n'est pas parfait (saynètes inégales, rythme fluctuant, petits artifices plaqués), le résultat est vraiment attachant et plaisant.
Comme un avion (homonyme d'un film de Marie-France Pisier datant de 2001) est un mini river-movie qui tourne en rond autour d'un havre de paix situé en pleine campagne bucolique, lieu parfait pour célébrer un hédonisme léger, le temps d'une parenthèse enchantée. C'est un film où l'on se sent bien. C'est une bouffée d'air frais dans un paysage cinématographique français qui fait le grand écart entre un ancrage social déprimant (chômage, délinquance, etc.), des variations intello-littéraires et de grosses comédies lourdaudes. Avec ce nouveau doux-délire nautique (14 ans après Liberté-Oléron), Bruno Podalydès signe l'une de ses meilleures réalisations, faisant preuve d'une belle inventivité, entre petites touches subtiles et bricolages onirico-naïfs ; il diffuse un plaisir communicatif où l'insouciance ne se déconnecte toutefois jamais d'une conscience émue des êtres et des choses. Le charme opère. Les acteurs (fidèles, pour beaucoup, au cinéaste) sont au cordeau. On les suivrait bien encore un peu au fil de l'eau, en écoutant la Vénus de Bashung et Manset, d'une poésie inouïe.

Frédéric Viaux (film vu le 11/06/2015 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires