QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisColline des hommes perdus (La)
Titre originalThe Hill
Résumé Seconde Guerre mondiale. Dans un désert nord-africain, l'armée britannique tient un camp disciplinaire où sont "redressés" les "maillons faibles du système" : rebelles aux ordres, déserteurs, voleurs, bagarreurs... Cinq nouveaux "prisonniers" arrivent. Ils sont reçus par deux officiers : Wilson, décidé à refaire d'eux des soldats, et Williams, d'abord enclin à les avilir et à les briser. Parmi leurs épreuves quotidiennes : gravir et descendre une colline artificielle de sable, en plein soleil.
ActeursSean Connery, Harry Andrews, Ian Hendry, Ossie Davis, Jack Watson, Roy Kinnear, Ian Bannen, Michael Redgrave, Alfred Lynch, Norman Bird
Réalisateur(s)SIDNEY LUMET
Critique **** Cette Colline des hommes perdus est à classer parmi les grands films antimilitaristes de l'histoire du cinéma, aux côtés des Sentiers de la gloire, de Johnny s'en va en guerre, etc. C'est aussi l'une des meilleures réalisations de Sidney Lumet, avec Douze Hommes en colère, Network et Le Prince de New York. On retrouve dans ce film de guerre (sans combat) le goût du cinéaste pour décortiquer les systèmes sociaux (ici les codes de l'armée britannique). On retrouve aussi son savoir-faire dans la mise en scène des conflits humains, avec des joutes verbales qui rappellent ses premières amours théâtrales. On retrouve enfin un canevas thématique qui fonde la majeure partie de son oeuvre au cinéma : critique des ordres établis et des garants de ces ordres (pressions, violences), variation autour des notions de droit et de justice, expression de cas de conscience... Dans ce film, Lumet décrit avec dureté et sobriété les conditions d'un univers militaire carcéral à la gouvernance totalitaire. Où s'épanouissent les brimades, les humiliations, les épreuves absurdes à la Sisyphe, entre tortures sadiques et insultes racistes. Où l'on cherche à transformer des hommes un peu trop libres en "jouets mécaniques". Tout cela au nom de l'ordre et de la discipline. Le cinéaste s'appuie sur un scénario solide et des personnages bien caractérisés. Il dirige parfaitement ses acteurs dans un espace restreint (notamment Sean Connery, pour ce qui constitue la première de leurs cinq collaborations). Visuellement, Lumet joue avec les contre-plongées pour traduire la domination des officiers-tyrans et avec les gros plans pour renforcer les sentiments de peur et d'oppression. Dramatiquement, il fait monter crescendo la tension jusqu'à un dénouement aussi intelligent que cruel, d'une logique implacable. Dénouement-coup de poing, chargé de colère et de désespoir, d'une puissance noire vraiment marquante.
Festival de Cannes 1965 : Prix du scénario (ex-aequo avec La 317e Section, de Pierre Schoendoerffer).

Frédéric Viaux (film vu le 27/09/2015 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 30/12/2015
Je ne crois pas, en dehors des Sentiers de la gloire, avoir jamais vu de plus virulent réquisitoire antimilitariste à l'écran, contre les mauvais traitements infligés aux soldats des camps disciplinaires. C'est aussi la lutte d'un homme pour conserver sa dignité. Ce film fut pour moi une véritable claque cinématographique, c'est un drame intense d'une puissance phénoménale où la mise en scène de Lumet ne fait aucune concession ; il filme les visages des acteurs au plus près, avec des gros plans saisissants, dans une atmosphère impitoyable dénonçant des pratiques carcérales inhumaines parfaitement rendues. Sean Connery, alors en pleine Bondomania, y trouvait là un rôle dramatique important, et le reste du casting est remarquable, notamment Harry Andrews en adjudant dévoré par la discipline, Ossie Davis en prisonnier récalcitrant ou Ian Hendry en sergent sadique et raciste. À signaler l'absence totale de musique, d'habitude élément capital d'une narration cinématographique. Le camp fut reconstitué à Almeria en Espagne, là où Sergio Leone tournera ses westerns. Ce film est à voir absolument.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires