QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisCrimson Peak
Titre originalCrimson Peak
Résumé Dans l'État de New York, au XIXe siècle, Edith Cushing vit seule avec son père, architecte et bâtisseur. Le fantôme horrible de sa mère défunte lui apparaît régulièrement pour la mettre en garde contre un mystérieux "Crimson Peak". Les fantômes, Edith les évoque par ailleurs dans le roman qu'elle tape à la machine au sein de l'entreprise paternelle. C'est là qu'elle croise Thomas Sharpe, un inventeur anglais, qui la séduit. Mais son père se méfie de cet homme et de sa soeur qui l'accompagne...
ActeursMia Wasikowska, Tom Hiddleston, Jessica Chastain, Charlie Hunnam, Jim Beaver, Burn Gorman, Leslie Hope, Doug Jones
Réalisateur(s)GUILLERMO DEL TORO
Critique ** Le réalisateur mexicain signe un nouveau projet ambitieux, à la lisière de plusieurs genres : conte fantastique, épouvante gothique et mélodrame romantique. Son scénario se déroulant aux États-Unis puis en Angleterre, il convoque des références littéraires ou cinématographiques de part et d'autre de l'Atlantique : Edith Wharton et les soeurs Brontë, Edgar Allan Poe et Mary Shelley, les films de Roger Corman (avec Vincent Price) et ceux de la Hammer (avec Peter Cushing). Le nom de l'héroïne du film, Edith Cushing, est l'un des symboles de ce croisement d'influences. On songe également à l'univers de Tim Burton pour ce qui est du cinéma gothique contemporain (l'affiche de Crimson Peak est d'ailleurs très proche de celle de Dark Shadows). Guillermo del Toro digère toute cette matière référentielle avec un talent qui s'exprime surtout formellement. L'esthétique du film est absolument somptueuse. Les décors, notamment ceux de la propriété anglaise, avec l'argile rouge qui suinte des murs de façon sanglante ou affleure sous la neige, sont très riches, avec un grand luxe de détails. Idem pour les costumes, très soignés, très variés. La photo est également superbe avec ses couleurs chaudes dans la partie états-unienne, ses couleurs froides dans la partie anglaise. Quant à la réalisation, elle épouse l'horreur et la romance avec un même raffinement dans la composition des plans, une même élégance tournoyante dans les mouvements de caméra et les enchaînements de plans. Concernant l'histoire, maintenant, le travail se révèle appliqué. Crimson Peak dispose d'un scénario imaginé de toutes pièces avec des motifs classiques de la littérature et du cinéma. Les dialogues sont ciselés, mais l'ensemble pèche par son côté trop balisé. On voit vite où le récit nous mène et il nous y mène effectivement tout droit. Sans surprise. Si la narration se tient (malgré quelques petites incohérences), son caractère prévisible ne la rend donc pas aussi stimulante qu'elle aurait pu être. Voilà qui laisse un peu sur sa faim. Heureusement, les acteurs sont là pour donner joliment corps aux personnages : Mia Wasikowska, abonnée aux rôles costumés, Tom Hiddleston, romantiquement sombre, et Jessica Chastain, belle en brune, intéressante dans un registre inquiétant, plus borderline qu'à l'accoutumée. Reste finalement que l'on attend toujours de Guillermo del Toro qu'il retrouve l'inspiration plus personnelle et surprenante qui était la sienne dans Le Labyrinthe de Pan.

Frédéric Viaux (film vu le 23/10/2015 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires