QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisStar Wars : Épisode VII - Le Réveil de la Force
Titre originalStar Wars: Episode VII - The Force Awakens
Résumé La République est menacée par une nouvelle puissance maléfique : le Premier Ordre. La princesse Leia, Générale de la Résistance, aurait bien besoin des services de son frère Luke Skywalker, le dernier Jedi, qui a disparu depuis belle lurette. Pour le retrouver, elle envoie son meilleur pilote à la recherche d'une carte secrète menant à lui. Une carte qui va voyager dans un petit robot tout rond, accompagné d'une pilleuse d'épaves, d'un stormtrooper renégat et de deux vieilles connaissances...
ActeursDaisy Ridley, John Boyega, Adam Driver, Harrison Ford, Carrie Fisher, Oscar Isaac, Lupita Nyongo, Peter Mayhew, Domhnall Gleeson, Andy Serkis, Gwendoline Christie, Max von Sydow, Simon Pegg, Mark Hamill
Réalisateur(s)J. J. ABRAMS
Critique ** Si le film procure un certain plaisir, c'est avant tout un plaisir nostalgique et quasi fétichiste. La jonction avec les épisodes IV, V et VI de la saga, datant des années 1970-1980, est très réussie. Il y a d'abord le retour réjouissant des personnages principaux (incarnés par les mêmes acteurs, cheveux blancs et lifting en sus) : des héros mythifiés par les cinéphiles dans l'histoire du cinéma comme ils sont mythifiés par la nouvelle génération de personnages dans le film. Intelligente et amusante mise en abyme. Il y a ensuite une bonne continuité dramatique, mythologique, psychanalytique, avec une jeune héroïne "ordinaire" confrontée à des enjeux "extraordinaires" liés à la survie collective, un récit initiatique, une lutte du bien contre le mal, des relations compliquées en matière de filiation et d'héritage (où il s'agit toujours de "tuer le père", ce bon vieux ressort freudien). Par ailleurs, sont repris efficacement tous les ingrédients d'action de la saga (courses-poursuites, combats au sabre laser fluo, batailles spatiales explosives...) et autres scènes récurrentes (scènes de bar avec monstres...). Quant au design visuel et sonore, il a été joliment restitué façon vintage : costumes, accessoires, machines volantes, effets spéciaux. Sans oublier, bien sûr, le fameux générique et la fameuse musique de John Williams. Avec ses mini-remakes, ses clins d'oeil et ses private jokes, l'épisode VII a donc été conçu - fond et forme - dans une logique de fidélité et d'exhaustivité par rapport aux éléments clés de la trilogie initiale. Et ça fonctionne pas mal. On est de retour "à la maison", comme dit l'un des personnages. Et on y est bien. Le film nous embarque facilement avec un scénario fluide et cohérent, même s'il est un peu simpliste et rapide dans le traitement de certaines parties. On voyage de planète en planète, dans des décors plus ou moins déjà vus. La réalisation, très maîtrisée, en met plein les mirettes et les esgourdes. Et le montage reprend le principe intéressant des actions parallèles. Bref, la matière "Star Wars" a été globalement bien exploitée. Mais aussi très calibrée par Disney, nouveau détenteur de la franchise. Très calibrée pour à la fois convaincre les fans de la première heure et séduire un nouveau public, le plus large possible. Le casting est une illustration de ce calibrage, dans la répartition entre les générations d'acteurs, dans la mixité hommes/femmes, dans la diversité des origines des acteurs. Reste que l'on pouvait espérer un peu plus qu'un bon ersatz consensuel pour ce nouvel opus. Sans s'ennuyer, on attend vainement un supplément d'âme, une touche d'originalité pour transcender ce formatage en tous points respectueux et appliqué, pour ouvrir de nouvelles perspectives, de nouveaux horizons thématiques. On attend vainement le petit trouble qui va titiller l'esprit pour la suite, le grain de sable dans la machine. On reste avec une belle mécanique un peu lisse. Pas déplaisante. Mais pas très excitante.

Frédéric Viaux (film vu le 18/12/2015 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires