QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisMon Curé chez les nudistes
Titre originalMon Curé chez les nudistes
Résumé Le curé Daniel est une vedette dans sa paroisse grâce à son talent comique et son sens de la publicité. Souhaitant profiter de ses dons, l'évêque lui confie une mission très spéciale : ramener sur le droit chemin de la messe les nudistes du camp du Veau d'or...
ActeursPaul Préboist, Philippe Nicaud, Georges Descrières, Henri Génès, Katia Tchenko, Jean-Marc Thibault, Marc de Jonge, Sophie Boudet
Réalisateur(s)ROBERT THOMAS
Critique On approche joyeusement du degré zéro de la comédie, en concurrence avec les films de Max Pécas. En prince du nanar à la française, Paul Préboist brille de mille feux. Il faut le voir imiter le lion, le caméléon, le poisson et la mouche (deux fois dans le film !), coiffer une perruque blonde ou enfiler une salopette rose. Et surtout, il faut l'entendre déclamer son texte comme on lirait une liste de commissions. Seul le spectacle de sa nudité nous est épargné. Pourtant, le nudisme est bien le sujet principal du film. Des seins et des culs nus, on en voit défiler une légion. Les seins de Katia Tchenko sont d'ailleurs loin d'être laids... On se délecte également de la subtilité de certains jeux de mots, du style "culte des seins / culte des saints". Même raffinement pour les gags, qui sont d'une remarquable constance dans la bêtise. Côté personnages, on soulignera la présence d'un Noir surnommé "Banania" et d'un coiffeur très "folle". Sans oublier l'évêque joué par Georges Descrières (Arsène Lupin), magnifique de grandiloquence et de ridicule. Il réussit à caser dans ses dialogues deux répliques cultes sous forme de clins d'oeil discrets : "Bizarre, bizarre, vous avez dit bizarre ?" et "Atmosphère, atmosphère, est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?". Les admirateurs des films de Marcel Carné (Drôle de drame, Hôtel du Nord) apprécieront...
Robert Thomas, le réalisateur, a commis un an plus tard Mon curé chez les Thaïlandaises. Plus surprenant, il est aussi l'auteur de la pièce Huit Femmes, adaptée au cinéma par François Ozon.

Frédéric Viaux (film vu le 12/07/2009 sur petit écran)

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires