QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisNotre Histoire
Titre originalNotre Histoire
Résumé Un homme seul, dans un train vide, boit des bières. Après un arrêt dans une gare, une femme le rejoint dans son compartiment et propose de coucher avec lui. "La nymphomane et le picoleur, une histoire de coup de foudre ferroviaire" ?
ActeursAlain Delon, Nathalie Baye, Michel Galabru, Geneviève Fontanel, Jean-Pierre Darroussin, Gérard Darmon, Sabine Haudepin, Vincent Lindon, Jean-François Stévenin, Jean Reno, Bernard Farcy, Ginette Garcin
Réalisateur(s)BERTRAND BLIER
Critique ** Un film de Blier, c'est toujours une aventure déconcertante. On peut trouver son cinéma génial (Les Valseuses, Buffet froid) ou médiocre (Un deux trois soleil). On peut aussi trouver des films comme celui-ci, mêlant grands moments d'inspiration et grands moments de n'importe quoi. D'où un certain malaise. La première originalité, ici, réside dans le fait que les personnages racontent et commentent l'histoire au fur et à mesure qu'ils la vivent. C'est donc l'histoire de Robert Avranche, "spécialiste en matière de tristesse", qui s'accroche à une femme de petite vertu, "l'impératrice des salopes au visage d'ange", prénommée Donatienne (en référence au marquis de Sade ?). S'en suit une série de scènes absurdes et surréalistes, entre Buñuel et Beckett, où il est question de sexualité débridée, de solitude, d'amour et de tendresse. Paradoxalement, le cynisme, la misanthropie (qui inclut une forme de misogynie) côtoient ici un romantisme très particulier, romantisme désespéré des gares et des paumés, à la fois scabreux et lyrique. Cette ambivalence, dans un autre style, fait un peu penser aux romans de Houellebecq. Au final, après des aventures chaotiques et grotesques, le scénario réserve une pirouette qui justifie l'étrangeté du récit et lui donne sa vraie dimension. C'est habile...
Côté casting, on a l'impression que la moitié du cinéma français a été réunie pour ce film : Alain Delon, dont on ne sait trop que penser (mais qui a obtenu pour ce rôle le seul César de sa carrière) ; Nathalie Baye, très naturelle, et une brochette d'acteurs tout jeunes à l'époque (et avec des cheveux) : Darroussin, Lindon, Reno...
César du meilleur scénario pour Blier, mais échec total du film à sa sortie dans les salles.

Frédéric Viaux (film vu le 21/06/2009 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires