QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisJeune Fille à la perle (La)
Titre originalGirl with a Pearl Earring
Résumé Delft, 1665. La jeune Griet entre au service de la famille Vermeer. Elle achète viandes et poissons, s'occupe du linge et de l'entretien de la maison. Elle découvre aussi l'atelier du peintre, Johannes, qui réalise des tableaux de commande pour un riche mécène. Entre l'artiste et la bonne se noue une relation troublante, faite de désir et d'émotion esthétique.
ActeursScarlett Johansson, Colin Firth, Tom Wilkinson, Judy Parfitt, Cillian Murphy, Essie Davis, Joanna Scanlan, Alakina Mann
Réalisateur(s)PETER WEBBER
Critique *** Qui était la jeune fille au turban bleu et à la boucle d'oreille du tableau de Vermeer, La Jeune Fille à la perle ? L'écrivain Tracy Chevalier a brodé un roman autour de ce mystère et Peter Webber le met ici en images.
Il faut tout d'abord souligner le soin extrême apporté à la reconstitution de l'époque : décors, costumes, ambiance... Tout sonne vrai, sans faute de goût. Et puis il y a la beauté des images. Le réalisateur et son directeur de la photo, Eduardo Serra, ont fait oeuvre de peintres, en composant des plans comme des tableaux, attentifs au moindre détail, alternant couleurs chaudes et couleurs froides. C'est toute la peinture flamande du XVIIe siècle qui prend vie sous nos yeux, des scènes de marché aux scènes de cuisine, en passant par les intérieurs bourgeois et les portraits de notables. Raffinement et méticulosité. Une des plus belles réussites du genre.
L'histoire imaginée entre Vermeer et sa bonne n'est pas non plus dénuée de délicatesse, tout en non-dits et en émotion contenue. En revanche, les histoires périphériques, notamment l'intrigue pour éviter la jalousie de la femme du peintre ou l'idylle de Griet avec le jeune boucher, ont moins d'intérêt.
Scarlett Johansson, dans l'un de ses premiers grands rôles, est parfaite, traduisant soumission à la hiérarchie sociale, timidité, éveil à l'art et à la sensualité, avec beaucoup de grâce. Sa beauté ronde mais non classique ajoute au charme particulier du personnage. Colin Firth, à l'inverse, est peu expressif et ne convient guère au rôle de Vermeer. Quoi qu'il en soit, l'intérêt du film réside avant tout dans sa richesse formelle.
Musique : Alexandre Desplat.

Frédéric Viaux (film vu le 27/12/2008 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires