QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisDillinger est mort
Titre originalDillinger è morto
Résumé Quelques heures de la vie de Glauco, un ingénieur qui conçoit des masques à gaz et semble asphyxié par sa vie bourgeoise. À son retour à la maison, après une journée de travail, sa femme a la migraine. Et le dîner préparé par la bonne ne lui plaît guère. Dans sa cuisine, il trouve par hasard, au fond d'un placard, un revolver emballé dans un vieux journal annonçant la mort de Dillinger. Il va démonter et remonter cette arme, puis la peindre en rouge avec des petits points blancs.
ActeursMichel Piccoli, Anita Pallenberg, Annie Girardot, Gigi Lavagetto, Mario Jannilli
Réalisateur(s)MARCO FERRERI
Critique ** Un film d'une originalité absolue, déconcertante, intrigante. Hormis à la fin, il ne se passe rien ou presque. C'est une sorte de chronique de l'ennui bourgeois, une illustration d'un vide existentiel. Le film n'en est pas pour autant ennuyeux. Parmi les gestes quotidiens, quelques indices de "dérèglement" et une bizarrerie latente éveillent la curiosité et suscitent une certaine fascination. Aux pulsions de vie et de plaisir (la cuisine, le désir sexuel pour la bonne...) se mêlent des pulsions de mort (la remise en fonctionnement du revolver), teintées de folie (la décoration de l'arme, les réactions en visionnant des films de vacances). C'est le portrait, quasiment sans parole, d'un homme en proie à la solitude, qui tourne en rond, jusqu'à la rupture (l'utilisation du revolver). C'est finalement l'histoire d'une libération qui s'inscrit bien dans son temps, la fin des années 1960.
Selon Godard, ce film est "merveilleux de simple évidence".

Frédéric Viaux (film vu le 02/11/2008 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires