QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisSamson et Delilah
Titre originalSamson and Delilah
Résumé Australie. Une communauté aborigène. Les jours se suivent et se ressemblent. Samson mène une vie oisive, sniffe des vapeurs d'essence et tente d'attirer l'attention de Delilah. La jeune fille, quant à elle, vit aux côtés de sa grand-mère, avec qui elle confectionne des toiles peintes. Samson et Delilah jouent au chat et à la souris, avant de partir à la dérive...
ActeursRowan McNamara, Marissa Gibson, Mitjili Napanangka Gibson, Scott Thornton, Mathew Gibson, Steven Brown
Réalisateur(s)WARWICK THORNTON
Critique ** Ce film n'a qu'un très lointain rapport avec l'histoire biblique de Samson et Dalila. Par deux fois, des chevelures sont coupées, certes, mais c'est en signe de deuil. En conséquence d'un drame, et non à l'origine. Tout commence pourtant sur un ton assez humoristique. Avec une grande économie de moyens, notamment de dialogues, le réalisateur s'amuse à mettre en scène un petit jeu de séduction/répulsion entre ses deux protagonistes ados. Un soupçon de légèreté et de piquant dans un quotidien de misère et d'ennui. Thornton impose une certaine idée du temps, basée sur la répétition, et de l'espace, infiniment vide et sec. Bref un cadre de non-vie. La suite est plus mélodramatique. Errance, déchéance, mauvais coups du sort... La relation muette qui se noue entre Samson et Delilah est insolite et attachante. Amour et lien de survie. Le constat social, lui, est cinglant. Les mésaventures des personnages principaux illustrent l'impossibilité pour la population aborigène de trouver une place digne dans la société australienne. Intéressant sur le fond, le film l'est aussi sur la forme : images superbes, remarquable travail du son, plein de bonnes idées de réalisation (notamment pour exprimer les états seconds de Samson sous l'emprise de la drogue). Petit bémol, le dernier quart d'heure paraît superflu. L'histoire aurait pu se conclure joliment avec la scène du retour en voiture. Quoi qu'il en soit, c'est une première oeuvre très prometteuse.
Caméra d'or au festival de Cannes 2009.
SDF dans la vie comme à l'écran, Scott Thornton est le frère du réalisateur.

Frédéric Viaux (film vu le 03/12/2009 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De evnzy - 22/07/2014
Très émouvant ce film, j'ai adoré.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires