QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisAvatar (2009)
Titre originalAvatar
Résumé Jack Sully, ancien marine paralysé des jambes, est envoyé sur Pandora, une lointaine planète, par une compagnie industrielle qui cherche à y exploiter un minerai. Sa mission : remplacer son frère décédé, scientifique reconnu, pour "piloter" un avatar (les avatars sont des copies biologiques des autochtones, les Na'vi). Il s'agit pour lui d'intégrer la population locale, officiellement pour l'inciter à migrer et laisser la place aux hommes, officieusement pour préparer une attaque militaire...
ActeursSam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver, Stephen Lang, Michelle Rodriguez, Giovanni Ribisi, Joel Moore, Wes Studi, CCH Pounder, Laz Alonso
Réalisateur(s)JAMES CAMERON
Critique ** C'est avant tout une aventure visuelle. Jamais cinéaste, jusqu'à présent, ne s'était aventuré aussi loin à la frontière entre un cinéma de prises de vue réelles et un cinéma d'animation. 60 % des scènes du film sont en images de synthèse. La performance technique est soufflante. Et surtout, l'imaginaire développé est à la hauteur du potentiel d'animation. À la manière d'un Lovecraft ou autres auteurs de fantasy, James Cameron a créé un monde de toutes pièces : un territoire géographique avec son relief, sa flore (notamment l'Arbre des âmes), sa faune, mais aussi une civilisation extraterrestre avec sa langue, ses lois, ses rites, ses croyances... Concernant les personnages, le réalisateur aurait pu, bien sûr, s'affranchir davantage d'un certain anthropomorphisme (sur le plan physique et comportemental), mais le résultat aurait été moins grand public... Quoi qu'il en soit, la présentation de cet univers est certainement ce qu'il y a de plus réussi dans le film. Certaines scènes contemplatives sont un pur enchantement. D'autres, plus nerveuses, sont très impressionnantes. Et la 3D, avec sa profondeur de champ, ajoute à la dimension spectaculaire. Il est vrai que James Cameron n'est pas un manchot en matière de réalisation efficace : ampleur, lyrisme, action rythmée...
Avatar se présente comme une oeuvre "somme". Outre sa richesse formelle, qui semble être le fruit de tout le savoir-faire technique disponible, le film combine de nombreux genres cinématographiques : science-fiction high-tech, fantasy, romance, aventure et petit côté western futuriste à la fin, les Na'vi pouvant être comparés aux Indiens avec leurs arcs et leurs peintures de guerre, et les humains aux cow-boys avec leurs armes à feu. Le scénario aborde également différentes pistes thématiques : portée messianique, mythologique, opposition nature/culture, inquiétude écologique... On peut trouver le propos écolo assez naïf, mais on accepte à peu près le même discours d'un Miyazaki, par exemple. Il y a d'ailleurs des similitudes entre Avatar et Princesse Mononoké : panthéisme, union de l'ensemble des forces de la nature contre la puissance destructrice des hommes, etc. Autres éléments notables du scénario : la caricature d'une armée bêtement belliqueuse et quelques échos à l'actualité militaire des États-Unis. Ainsi, le fait que l'armée soit mise en échec par des autochtones qui "connaissent bien les montagnes" n'est pas sans rappeler les déboires des troupes américaines dans les zones montagneuses et tribales entre Afghanistan et Pakistan. Mais l'aspect critique a ses limites, le "messie" étant tout de même un marine...
Bref, on a affaire à un scénario marmite, avec plein de bonnes idées qui bouillonnent, mais pas assez cuisinées. Et l'histoire, par manque de profondeur, laisse un peu sur sa faim. D'autant que James Cameron, à la tête du blockbuster le plus cher de l'histoire, a aussi dû sacrifier à des figures imposées du cinéma d'action hollywoodien : bataille finale "monstrueuse" avec déluge d'effets pyrotechniques, duel entre les deux principaux personnages antagonistes, méchants punis et contrits, morale sauve, amour plus fort que tout... Un dénouement classique pour une intrigue prévisible. Mais bon... Avatar restera dans les mémoires comme une fête pour les yeux.
Oscar 2010 de la meilleure photo, des meilleurs décors et des meilleurs effets visuels.

Frédéric Viaux (film vu le 05/01/2010 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires