QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisFièvre au corps (La)
Titre originalBody Heat
Résumé Un avocat minable, coureur de jupons, s'éprend d'une femme mariée, belle et sexy. Seul obstacle à leurs ébats : le mari, un homme d'affaires pas très clean. L'idée de le tuer va s'imposer aux amants, avec l'intention d'empocher au passage un joli magot...
ActeursWilliam Hurt, Kathleen Turner, Richard Crenna, Ted Danson, J. A. Preston, Mickey Rourke, Kim Zimmer
Réalisateur(s)LAWRENCE KASDAN
Critique *** La trame narrative est un pur canevas de film noir, avec femme fatale et machiavélique, homme naïf et manipulé, mécanique scénaristique bien huilée, jusqu'à la pirouette finale, astucieuse. S'inspirant clairement d'Assurance sur la mort et du Facteur sonne toujours deux fois, Lawrence Kasdan s'approprie intelligemment la mythologie du film noir, lui rendant hommage tout en jouant avec les codes. Il distille habilement des indices annonciateurs de l'issue du drame ou révélateurs de la position du personnage masculin, notamment lorsque ce dernier croise, dans une scène quasi surréaliste, un clown conduisant une automobile. Mais surtout, le réalisateur donne au genre un souffle nouveau, un souffle chaud, érotique. Dans la touffeur de la Floride, dans l'obscurité moite des nuits, les corps luisants se mêlent et s'entremêlent. Ce qui était latent dans les classiques des années 1940-1950 est ici explicite. Certaines images sont d'ailleurs assez osées. Avec sa caméra glissante, aux mouvements caressants, Kasdan donne corps aux pulsions sexuelles et aux pulsions meurtrières, intimement liées. Il le fait avec une élégance fiévreuse, bien aidé par les acteurs principaux, excellents sans surjouer. Kathleen Turner, nez mutin, corps de rêve, dangereusement séduisante. William Hurt, moustachu et viril. Ajoutons des dialogues affûtés, une musique langoureuse de John Barry, et cela donne un très bon cocktail. Recette classique, mais bien épicée.
C'est le premier film de Lawrence Kasdan en tant que réalisateur. Auparavant, il était scénariste (L'Empire contre-attaque, Les Aventuriers de l'arche perdue...).

Frédéric Viaux (film vu le 29/01/2010 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires