QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisIlusiones ópticas
Titre originalIlusiones ópticas
Résumé Un aveugle recouvre la vue, mais n'apprécie pas le spectacle du monde qui s'offre à lui. Un jeune vigile, travaillant dans un centre commercial, tombe amoureux d'une bourgeoise kleptomane. Les salariés d'une entreprise se voient proposer une réduction de 50 % sur l'opération de chirurgie esthétique de leur choix, tandis que certains membres du personnel font l'objet d'une procédure de "déplacement", étape transitoire avant le licenciement. Bienvenue à Valdivia, au Chili.
ActeursIvan Alvarez de Araya, Eduardo Paxeco, Gregory Cohen, Paola Lattus, Valentina Vargas, Álvaro Rudolphy
Réalisateur(s)CRISTIÁN JIMÉNEZ
Critique ** Mondialisation, consommation, communication... Cristián Jiménez (dont c'est le premier long-métrage) donne à voir une certaine image de la modernité dans son pays, sur un ton burlesque et triste à la fois. Il capte l'absurde au quotidien, les rapports de force et de pouvoir entre les gens, la déshumanisation en marche. Côté style, on songe à Kaurismäki ou à Tati. Beaucoup de plans fixes. C'est souvent l'action qui vient se loger dans le cadre et non la caméra qui suit l'action. On note un soin apporté aux décors, aux couleurs (noyées dans la grisaille), avec une multitude de détails. Le montage participe aux effets comiques. Un humour pince-sans-rire, minimaliste, assez savoureux.
Il est dommage, toutefois, que le mordant de la critique socio-économique s'estompe peu à peu, au profit de la dimension narrative. Une narration qui comporte par ailleurs trop d'historiettes pour être aboutie, ou, tout du moins, pour trouver un équilibre. Le personnage de l'aveugle disparaît ainsi pendant une partie du film ; le propos sur la religion juive ne s'intègre pas vraiment à l'ensemble, etc. Bref : le canevas de l'ensemble n'est pas totalement concluant. Mais le regard et le style sont prometteurs.
Ceux qui gardent un souvenir ému de la belle Valentina Vargas dans Le Nom de la Rose, de Jean-Jacques Annaud, auront la surprise (et le plaisir) de la retrouver ici dans le rôle de Rita (la bourgeoise kleptomane).

Frédéric Viaux (film vu le 19/02/2010 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires