QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisGhost Writer (The)
Titre originalThe Ghost Writer
Résumé Un ancien Premier ministre britannique, entouré de sa femme et d'une petite équipe, vit reclus sur une île au large de Boston, afin d'écrire ses Mémoires. Son assistant est retrouvé mort sur une plage. Accident, suicide, meurtre ? Le mystère n'est pas résolu quand un remplaçant arrive sur place : un "nègre" (ghost writer en anglais), envoyé par l'éditeur de la future "autobiographie".
ActeursEwan McGregor, Pierce Brosnan, Olivia Williams, Kim Cattrall, Tom Wilkinson, Timothy Hutton, Robert Pugh, James Belushi, Eli Wallach, Jon Bernthal
Réalisateur(s)ROMAN POLANSKI
Critique ** Un thriller habile, qui avance sur une corde raide entre vérité et délire parano. Son originalité réside dans sa dimension de politique-fiction, aux résonances contemporaines. La figure du politicien fait inévitablement penser à Tony Blair, qui fut très critiqué pour avoir impliqué la Grande-Bretagne, aux côtés des États-Unis, dans la guerre en Irak. Tout le fond du film repose sur ce lien sous-jacent entre les deux pays, rapport de domination qui transparaît même dans les relations entre les éditeurs présentés au début. Robert Harris, l'auteur du roman source (L'Homme de l'ombre), également coscénariste du film, est un ancien journaliste politique. Il a su "fantasmer" intelligemment et de façon cohérente une réalité controversée.
Roman Polanski s'est emparé de ce sujet avec une grande maîtrise : mise en scène précise, suspense savamment dosé, ironie savoureuse et petite touche absurde (le travail sans fin du balayeur de feuilles...). Sans atteindre des sommets dramatiques, The Ghost Writer séduit et captive jusqu'à la scène finale, malheureusement un peu décevante, tant le geste du personnage principal apparaît stupide...
Dans le casting, on note la présence de Kim Cattrall (de la série TV Sexe and the city) et de trois revenants : Timothy Hutton (l'avocat), James Belushi (l'éditeur chauve), Eli Wallach (le vieil homme rencontré sur le rivage). La musique est signée Alexandre Desplat.
Festival de Berlin 2010 : Ours d'argent du meilleur réalisateur. Grand Prix Fipresci 2010. César 2011 : meilleur réalisateur, meilleure adaptation, meilleure musique, meilleur montage.

Frédéric Viaux (film vu le 07/03/2010 sur grand écran)

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires