QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisPrisonnier de Zenda (Le) (1952)
Titre originalThe Prisoner of Zenda
Résumé L'Anglais Rudolphe Rassendyll s'en va passer ses vacances en Ruritanie pour s'adonner à son loisir préféré : la pêche. En pleine campagne, il rencontre par hasard le futur roi du pays, Rodolphe V, qui n'est autre que son sosie... La veille du couronnement, le prétendant au trône est drogué, victime d'un complot ourdi par son frère. Pour sauver les apparences, l'état-major demande à Rassendyll d'assurer l'intérim.
ActeursStewart Granger, Deborah Kerr, James Mason, Louis Calhern, Jane Greer, Lewis Stone
Réalisateur(s)RICHARD THORPE
Critique **** Le Prisonnier de Zenda est l'un des meilleurs films de cape et d'épée hollywoodiens, avec Scaramouche. Ah... le Technicolor, les décors somptueux, les costumes magnifiques... Les chorégraphies de combat sont exceptionnelles. En comparaison, les affrontements de Star Wars sont des querelles de bac à sable. Ça virevolte dans tous les coins. Pas une mèche de travers, pas un juron. La classe, quoi. On goûte aussi la qualité des dialogues, toujours raffinés, pleins d'esprit, même au coeur de l'action. Stewart Granger fait son boulot avec élégance. Deborah Kerr apparaît comme un bijou dans son écrin. Il faut guetter son premier sourire, tout en nuances : sourire cérémonieux de circonstance, surprise, séduction, amusement. C'est un beau petit moment de cinéma. Enfin, on retrouve James Mason, parfait en infâme personnage. Il y a des films, comme ça, qui ont du panache...
D'après un roman d'Anthony Hope, qui a connu quatre autres adaptations au cinéma avant celle-ci : par Hugh Ford et Edwin S. Porter (1913), George Loane Tucker (1915), Rex Ingram (1922) et John Cromwell (1937). En 1979, Richard Quine en proposera une version parodique, avec Peter Sellers.

Frédéric Viaux (film vu le 20/12/1999 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 02/01/2016
Stewart Granger figure avec Errol Flynn le plus fameux duelliste à Hollywood. Je revois toujours avec un énorme plaisir ce joyau du film de cape et d'épée qui voit la prestigieuse réunion du réalisateur de Ivanhoë, de l'interprète de Scaramouche et de l'équipe technique soignée de la MGM à sa grande époque. Aidé par un Technicolor flamboyant, le film allie le romanesque, l'humour et l'action sans temps mort. Face à Granger, James Mason campe avec sa distinction britannique une fascinante figure de méchant mielleux, prêt à toutes les perfidies, et leur grande scène de duel final reste un des morceaux d'anthologie du genre.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires