QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisGéant
Titre originalGiant
Résumé Venu acheter un cheval à un riche propriétaire du Maryland, Bick Benedict tombe amoureux d'une des filles de celui-ci, l'épouse et la ramène dans son Texas natal. Un univers un peu rugueux pour une jolie aristo...
ActeursElizabeth Taylor, Rock Hudson, James Dean, Dennis Hopper, Carroll Baker, Mercedes McCambridge, Chill Wills, Jane Withers, Rod Taylor, Sal Mineo
Réalisateur(s)GEORGE STEVENS
Critique ** Grosse production pour un film fleuve, adapté d'un roman d'Edna Ferber. C'est une grande saga familiale, sur fond d'histoire du Texas : de l'époque des immenses propriétés où l'on élevait le bétail au temps des immenses champs de forage où l'on exploite le pétrole. Changement d'époque, changement de moeurs. Le réalisateur et coproducteur George Stevens cerne les traditions et les évolutions par le biais de la vie des personnages et de thématiques filées : lien à la terre et légitimité, orgueil et préjugés, racisme, machisme, vie communautaire et réussite individuelle, famille, émancipation des enfants, pouvoir de l'argent ("Bick, you should have shot this fellow long time ago, now he's too rich to kill")... L'aspect critique se mêle à la dimension romanesque. Les symboles et messages sont un peu lourdement appuyés parfois (comme dans la scène finale), quelques morceaux du scénario sont assez prévisibles, mais la mécanique narrative d'ensemble, la mise en scène (Oscar pour George Stevens, le deuxième obtenu après celui décerné pour Une Place au soleil) et la mise en valeur des grands espaces captent l'intérêt de bout en bout. Les trois heures du film passent facilement et agréablement. Côté acteurs, James Dean, dans un rôle taillé sur mesure (rebelle fragile en manque d'amour et de reconnaissance, puis opportuniste revanchard), vole la vedette à Elizabeth Taylor et à Rock Hudson. La première est parfaite dans la première partie du film, en jeune femme insolente ; malheureusement, elle est desservie ensuite par un rôle de plus en plus effacé et classique. Le second joue de sa prestance, mais demeure au final assez lisse. James Dean, donc, crève l'écran avec son jeu chaotique. Ce sera son dernier film, puisqu'il mourra dans un accident de voiture une semaine après la fin du tournage. On note aussi la présence dans le casting de Dennis Hopper, tout jeune, dont c'était le troisième long-métrage.
Comme le souligne Jean Tulard dans son Guide des films, on peut voir dans Géant une préfiguration de la série TV Dallas.

Frédéric Viaux (film vu le 04/02/2011 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 04/03/2016
Cette grande fresque, adaptée du roman-fleuve d'Edna Ferber, raconte à la fois une saga familiale et la transformation économique du Texas par la découverte du pétrole sur son sol. Pendant plus de 3 heures, le spectateur suit la destinée de la famille Benedict symbolisant les éleveurs texans, et celle de Jett Rink qui symbolise le magnat de l'industrie pétrolière. Si parfois le mélo familial s'impose comme une sorte de "Dynasty" texane, on peut préférer les scènes montrant les vachers dans les immenses étendues d'un État plus grand que la France, ou celles plus tendres entre Liz Taylor et James Dean, ce dernier parvenant à voler la vedette à ses partenaires, même si parfois il en fait trop, séquelle de son jeu Actor's Studio. Mais son style s'impose ici pour la dernière fois (puisqu'il se tuera accidentellement peu après la fin du tournage) par cette décontraction un peu gauche, ce mélange de solitude arrogante et d'intelligence butée. Le film est trop long et encombré de personnages secondaires sans grand intérêt, pourtant c'est devenu un classique d'un genre hollywoodien sociologique, dont la parabole finale sur la vanité de la richesse et de la puissance reste intéressante, tout comme la description de la découverte du pétrole.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires