QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisExercice de l'État (L')
Titre originalL'Exercice de l'État
Résumé Le quotidien de Bertrand Saint-Jean, ministre des Transports au sein du gouvernement français : sa gestion de crise après un grave accident de la route ayant coûté la vie à une dizaine d'adolescents ; son évolution sur le dossier sensible de la privatisation des gares ; son rapport à la chose publique ; son rêve d'ascension personnelle... Et la croisée des chemins avec un chômeur devenu son chauffeur.
ActeursOlivier Gourmet, Michel Blanc, Zabou Breitman, Sylvain Deblé, Laurent Stocker, Didier Bezace, Anne Azoulay, Arly Jover, François Vincentelli, Éric Naggar, Stephan Wojtowicz, Jacques Boudet, Marc-Olivier Fogiel
Réalisateur(s)PIERRE SCHOELLER
Critique **** Avec cet Exercice de l'État, mais aussi avec Pater, d'Alain Cavalier, et La Conquête, de Xavier Durringer, les films français abordant le monde politique et la sphère du pouvoir étaient bien représentés au festival de Cannes 2011. Ils se faisaient pourtant rares, jusqu'à présent, dans le paysage cinématographique hexagonal.
Cette politique-fiction, qui est le second long-métrage de Pierre Schoeller (après Versailles, 2008), impressionne par son réalisme et sa crédibilité, son intelligence dans le décryptage de l'exercice du pouvoir, sa force dramatique. Mûri pendant huit ans et coproduit par les frères Dardenne, le film présente la trajectoire d'un ministre atypique, non issu du sérail, qui va se transformer en vrai fauve politique, mû par l'ambition, au détriment d'une certaine fidélité aux principes, aux engagements, aux hommes. L'histoire est un roman d'apprentissage où chaque choix, qu'il soit l'affirmation d'une conviction personnelle ou l'expression d'une concession, voire d'un reniement, fait avancer ou reculer l'homme, selon qu'il se trouve sur l'échiquier politique ou dans la sphère privée. La réflexion développée ici sur le pouvoir politique, dont la finalité n'est pas tant de servir l'intérêt général que de se préserver ou de se développer, véhicule une vision désenchantée, celle d'un univers cynique et implacable, aux rouages déshumanisants. Mais il n'y a rien de gratuit ni de facile dans la démarche du réalisateur qui s'applique à cerner des noeuds complexes, humains et stratégiques, où il est question d'estime et d'accomplissement de soi. Rien de trop démonstratif ni de partisan. Rien de trop intellectuel non plus, grâce à une matière dramatique subtile et forte, une mise en scène aussi précise qu'énergique, un montage rapide. L'Exercice de l'État est un film dense et tendu, excellemment écrit, excellemment interprété (Olivier Gourmet et Michel Blanc à la tête d'un casting impeccablement sobre). En un mot, passionnant.
Prix de la critique internationale dans la sélection "Un certain regard" du festival de Cannes 2011.
César 2012 : meilleur acteur dans un second rôle (Michel Blanc), meilleur scénario original, meilleur son.

Frédéric Viaux (film vu le 03/11/2011 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait


L'EXERCICE DE L'ETAT_Bande-annonce par diaphana

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires