QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisUlysse (1954)
Titre originalUlisse
Résumé Après avoir fait ses petites affaires à Troie, Ulysse prend le chemin du retour pour rejoindre son foyer et sa femme, Pénélope, qui se languit à force de tricoter et détricoter toujours la même tapisserie. Mais le héros grec n'en a pas fini avec ses aventures. Et Pénélope attendra encore un peu...
ActeursKirk Douglas, Silvana Mangano, Anthony Quinn, Sylvie, Rossana Podesta
Réalisateur(s)MARIO CAMERINI
Critique ** Homère en short. Adapter l'Odyssée en 1 h 40 est un défi sympathique et gentiment ridicule. Mais rien ne semblait impossible aux réalisateurs de péplums italiens dans les années 1950. On assiste donc à la rencontre avec Nausicaa, à la perte de mémoire d'Ulysse. Puis les souvenirs reviennent : le cyclope, les sirènes, Circé... C'est une sorte de best of des scènes cultes. Avec Silvana Mangano qui joue deux rôles, Kirk Douglas dont on admire les frisettes. Des dialogues ampoulés. Et des effets spéciaux de l'époque... Mais on se laisse prendre par l'histoire. Finalement, l'ensemble ne se tient pas si mal et n'est pas déplaisant.

Frédéric Viaux (film vu le 15/08/2004 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait


Ulysse - (1954) par yannaki

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 17/01/2016
Expatrié en Europe entre 1953 et 1954, Kirk Douglas tourne en Italie cette fresque antique adaptée d'Homère. À cette époque, quelques stars hollywoodiennes tournaient des péplums italiens ou des films historiques, à l'instar d'Anthony Quinn qui sera un Attila rageur dans Le Fléau de Dieu, et que l'on retrouve ici face à Douglas dans le rôle du méchant. Le film fut éreinté par des intellectuels qui avaient perdu le sens du rêve ; moi, je le trouve pas si mal que ça ce petit péplum mythologique, où l'on peut voir le cyclope Polyphème, les charmes de Circé, le chant des sirènes ou le massacre des prétendants. Le défaut du film est d'avoir engagé une armée de scénaristes, si bien qu'on a un peu l'impression d'assister à une succession de séquences sans trop de lien. Sinon, la bonne volonté et l'ambition des deux producteurs Dino de Laurentiis et Carlo Ponti ont livré un joli livre d'images au charme très kitsch.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires