QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisOrdre et la Morale (L')
Titre originalL'Ordre et la Morale
Résumé 22 avril 1988, Nouvelle-Calédonie. Sur l'île d'Ouvéa, un groupe indépendantiste kanak prend d'assaut la gendarmerie de Fayaoué. Quatre gendarmes sont tués. Trente autres sont pris en otages et emmenés dans une grotte. Le capitaine Legorjus et ses hommes du GIGN arrivent sur place pour entamer des négociations. Mais l'armée a déjà pris position et va mener les opérations sur ordre du gouvernement français.
ActeursMathieu Kassovitz, Philippe de Jacquelin Dulphé, Daniel Martin, Iabe Lapacas, Alexandre Steiger, Malik Zidi, Jean-Philippe Puymartin, Patrick Fierry, Steeve Une, Stefan Godin, Philippe Torreton, Sylvie Testud, Christophe Rossignon
Réalisateur(s)MATHIEU KASSOVITZ
Critique ** On ne peut pas dire que les réalisateurs français soient généralement très enclins à aborder l'histoire récente de leur pays, à l'inverse des réalisateurs états-uniens, par exemple. Le fait que Mathieu Kassovitz s'attache à traiter la tragédie de la grotte d'Ouvéa est donc en soit une démarche à saluer, d'autant plus que le sujet est sensible et que les obstacles pour monter ce projet ont été nombreux. Ce film marque aussi le retour du réalisateur à un cinéma engagé, après avoir signé quelques films de genre (thriller, SF) plus impersonnels, notamment à Hollywood.
Kassovitz s'inspire ici des récits du capitaine Legorjus, tout empreints de mauvaise conscience et porteurs d'une condamnation sans appel de l'armée et du gouvernement français de l'époque, coupables à ses yeux d'avoir privilégié la démonstration de force au règlement pacifique, à des fins politiciennes dans un contexte électoral. Le côté "témoignage à charge" est une limite du film que l'on peut trouver trop subjectif et manichéen. Le scénario fonctionne en effet par opposition : gendarmerie / armée, Élysée (F. Mitterrand) / Matignon (J. Chirac), loyauté / trahison. Il n'en est pas moins captivant dans sa façon d'analyser la situation d'alors et de cerner les enjeux cachés derrière ce qu'on a appelé pudiquement "les événements" de 1988. Kassovitz évoque les relents du colonialisme, les manipulations politiques, tout en soignant l'action et le suspense. L'ensemble est joliment maîtrisé, ponctué de belles idées de mise en scène (notamment lors de la reconstitution de l'attaque de la gendarmerie). On sent que le réalisateur s'est aussi "fait plaisir" avec quelques séquences de guerre, façon Platoon ou Apocalypse Now. C'est un poil démonstratif mais bien fait. Pour les dialogues, c'est un peu le même topo : ils sont de qualité, mais parfois trop écrits et appuyés.
Au final, il faut prendre ce film pour ce qu'il est : un film à thèse, efficace, qui a le mérite d'éveiller les consciences sur un sujet tragique et politique, entouré de zones d'ombre.

Frédéric Viaux (film vu le 05/12/2011 sur grand écran)

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires