QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisNom des gens (Le)
Titre originalLe Nom des gens
Résumé Son nom à elle, c'est Benmahmoud. Prénom : Bahia. Son nom à lui, c'est Martin. Prénom : Arthur. Oui, comme les cuisines. Pas facile à porter. Bahia est spontanée, extravertie, très engagée à gauche. Sa stratégie politique : coucher avec les jeunes loups de droite pour mieux les inciter à changer de bord. Arthur est plutôt coincé, prudent et discrètement jospiniste. Entre eux, ça va faire des étincelles.
ActeursJacques Gamblin, Sara Forestier, Jacques Boudet, Michèle Moretti, Zinedine Soualem, Carole Franck, Adrien Stoclet, Zakariya Gouram, Lionel Jospin
Réalisateur(s)MICHEL LECLERC
Critique *** Michel Leclerc, réalisateur et scénariste, porte un nom aussi peu original que le personnage masculin du film. Baya Kasmi, coscénariste, porte le même prénom (au moins phonétiquement) que l'héroïne. La teneur autobiographique est bien réelle, transfigurée par la comédie : "Cela me semble la seule manière élégante de parler de son nombril en évitant de tomber dedans", explique le réalisateur. D'élégance, le film n'en manque pas. Une élégance à la Woody Allen (référence avouée), intelligente et un peu folle. Le film s'appuie sur un très bon scénario, joliment écrit, heureux mélange d'humour décalé et d'émotion, de légèreté et de gravité. L'originalité tient dans la façon d'avoir donné à cette comédie romantique un tel ancrage historique, social, politique. Dans un propos à la fois dense et enlevé, il est ainsi question de la déportation des juifs, de l'immigration algérienne, du militantisme de gauche, de la France sous Chirac et Sarkozy. Tout cela est souvent mâtiné d'ironie et de tendresse, mêlé à une réflexion sur les relations familiales, la filiation, l'identité. Mine de rien, ce film en dit finalement beaucoup. Et sonne juste. Voilà qui permet de se réconcilier avec la comédie made in France.
Autre atout : l'interprétation. Le couple formé par Jacques Gamblin et Sara Forestier, fondé sur l'opposition des contraires, fonctionne à merveille. Les deux acteurs donnent du coeur, de l'esprit, du charme, de l'énergie à cette histoire sensible et réjouissante. Gros capital sympathie pour un vrai coup de coeur de spectateur.
À noter : la participation amusante de Lionel Jospin dans son propre rôle.
César 2011 : meilleur scénario et meilleure actrice (Sara Forestier).

Frédéric Viaux (film vu le 22/01/2012 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires