QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisYoung Adult
Titre originalYoung Adult
Résumé La trentaine, célibataire, Mavis Gary vit à Minneapolis. Elle écrit des romans pour ados ou "jeunes adultes", comme on dit dans l'édition. Lorsqu'elle apprend par mail que son ancien petit copain de lycée vient d'avoir un enfant, elle décide de retourner dans sa province natale pour le reconquérir. Mais tout ne se passe pas comme elle l'entend. Sur place, elle prend pour confident un ancien camarade infirme, avec qui elle noie sa frustration dans l'alcool.
ActeursCharlize Theron, Patton Oswalt, Patrick Wilson, Elizabeth Reaser, Collette Wolfe, Jill Eikenberry, Richard Bekins, Mary Beth Hurt, Kate Nowlin, J. K. Simmons
Réalisateur(s)JASON REITMAN
Critique ** Jason Reitman retrouve la scénariste de Juno, Diablo Cody, pour donner naissance à une nouvelle comédie dans l'air du temps. Le personnage principal est bien croqué : ancienne reine de beauté provinciale, devenue citadine fashion, méprisant ses origines ; célibataire perturbée, très garce, un peu trash aussi ; ado attardée, tournée vers une jeunesse idéalisée ; bref : une jeune femme narcissique, névrosée et immature. Face à elle : des personnages un peu beaufs, menant une vie plan-plan. Quoique binaire et assez schématique, le tableau social n'est pas sans justesse. Il est brossé avec un mélange d'ironie, de causticité, voire de cruauté, un ton devenu la marque de fabrique du cinéma de Jason Reitman. Mais sans la tendresse qui pouvait émaner de Juno. Derrière l'humour noir, il se dégage au final un sentiment d'échec et de solitude. Un désespoir en coin.
Le film est plus réussi dans ses accents comiques et grinçants que lorsque le drame psychologique pointe le bout de son nez (le déballage lors du baptême est un peu plaqué), ou lorsque la corde sensible commence à vibrer (on aurait pu se passer de la dernière scène entre Mavis et son copain boiteux, à laquelle on ne croit guère). Si l'on se délecte toujours de la liberté de ton du cinéaste et de son sens du détail qui tue, autour de quelques scènes vraiment inspirées, l'ensemble est tout de même moins en verve que dans ses précédents films : un peu moins nourri, un peu moins rythmé. En compensation, Charlize Theron est excellente dans un rôle antipathique.
Parmi les coproducteurs : John Malkovich.

Frédéric Viaux (film vu le 25/04/2012 sur grand écran)

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires