QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisCosmopolis
Titre originalCosmopolis
Résumé Eric Packer est un golden boy de la haute finance new-yorkaise. Jeune, riche, puissant. Un matin, il éprouve une envie subite : se faire couper les cheveux chez un coiffeur situé à l'autre bout de la ville. Il décide de prendre l'une de ses limousines, malgré les avertissements de son garde du corps : Manhattan est en plein chaos à cause de la visite du président des États-Unis et de manifestations anticapitalistes. Qu'importe, il s'engage dans un long périple urbain, ponctué de rencontres.
ActeursRobert Pattinson, Kevin Durand, Paul Giamatti, Sarah Gadon, Juliette Binoche, Samantha Morton, Mathieu Amalric, Patricia McKenzie, George Touliatos, Abdul Ayoola
Réalisateur(s)DAVID CRONENBERG
Critique * Quasi huis clos dans une limousine. Road-movie de luxe. Discussions à bâtons rompus sur l'argent, le pouvoir, la démesure et la normalité, les relations humaines, le sens de la vie... Dimension allégorique. Ambiance parano. Ce film est un objet étrange et déconcertant, tout comme le roman éponyme dont il est tiré. Un roman de Don DeLillo, paru en 2003, annonçant avec un certain sens visionnaire l'écroulement du capitalisme. Le récit, peu "cinématographique", ne se prêtait guère à une adaptation. On en a la confirmation. Malgré une grande fidélité à l'oeuvre source (de nombreux dialogues ont été repris tels quels), le propos passe moins bien à l'écran qu'à l'écrit. Le film est bavard et long ; il paraît encore plus abstrait et nébuleux que le livre. Pourtant, ce qui filtre est assez intéressant, mélange de cynisme, de froideur, d'absurde, de désarroi existentiel, de décadence et d'autodestruction. C'est l'expression d'une cérébralité tourmentée chère à Cronenberg, mais aussi le tableau d'un monde et d'une humanité finissants. De son côté, Robert Pattinson (le héros de Twilight) fait de son mieux pour épouser un rôle difficile et s'en sort étonnamment bien. Oui mais voilà, le projet d'adaptation était casse-gueule, voire impossible. Le résultat est donc assez vain.
Musique : Howard Shore.

Frédéric Viaux (film vu le 02/06/2012 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires