QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisEffi Briest (1974)
Titre originalFontane - Effi Briest
Résumé Allemagne, fin du XIXe siècle. Effi Briest, jeune femme insouciante et romanesque, épouse un riche baron aux ambitions politiques, bien plus âgé qu'elle. La demeure conjugale est située dans une contrée isolée, au bord de la mer Baltique. Effi s'ennuie auprès d'un mari peu démonstratif et dans une société bourgeoise médiocre, superficielle et rigide. Elle va se laisser courtiser par un homme raffiné...
ActeursHanna Schygulla, Wolfgang Schenck, Ulli Lommel, Lilo Pempeit, Herbert Steinmetz, Karl-Heinz Böhm, Ursula Strätz, Irm Hermann, Hark Bohm, Karl Scheydt, Barbara Lass, Barbara Valentin, Eva Mattes
Réalisateur(s)RAINER WERNER FASSBINDER
Critique * Par son extrême classicisme, Effi Briest occupe une place singulière et un peu déconcertante dans la filmo de Fassbinder, caractérisée par une liberté de ton et un non-conformisme revendiqués. Le cinéaste porte à l'écran un roman de Theodor Fontane, qui avait déjà connu deux adaptations (par Gustaf Gründgens en 1939 et Rudolf Jugert en 1953). Il le fait avec un grand souci de fidélité, comme en témoigne la mention de l'écrivain dans le titre original. Selon les propos de Fassbinder : "La littérature doit être le sujet exact du film." On comprend qu'il ait pu être séduit par cette histoire, au croisement de Madame Bovary et d'Anna Karénine. Une histoire qui porte une critique implacable de la bourgeoisie allemande, engoncée dans ses principes d'ordre social et moral, d'une froideur calculatrice et inhumaine, à travers le destin d'un personnage féminin qui apparaît comme la victime de cet univers. En revanche, on peut s'étonner de ses choix narratifs et stylistiques : voix off, intertitres, noir et blanc, décors et costumes ad hoc... Fassbinder signe un film très (trop ?) propre, brodant de façon feutrée sur la raison et les sentiments, le devoir et la moralité, au fil de longs dialogues (souvent repris du roman), sur un ton monocorde. Pas ou peu d'expression de la passion amoureuse. Quelques accents de souffrance. On s'ennuie un peu, sur la longueur, de cette retenue et de cette élégance distanciée, même si l'interprétation d'Hanna Schygulla est comme toujours convaincante. On retiendra, sur le plan visuel, la bonne idée des fondus au blanc, qui ont quelque chose de cinglants, et sur le fond, la dernière scène, assez terrible. Mais cela ne suffit pas à dissiper le regret que Fassbinder n'ait pas cherché à transcender ce drame bourgeois psychologisant, à dépasser sa belle illustration.
À noter : une autre version d'Effi Briest (inédite en France) a vu le jour en 2009, signée Hermine Huntgeburth, avec Julia Jentsch et Sebastian Koch.

Frédéric Viaux (film vu le 25/06/2012 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires