QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisPortrait d'une enfant déchue
Titre originalPuzzle of a Downfall Child
Résumé Ancien top model, Lou Andreas Sand vit désormais isolée sur une île, où elle se consacre à des activités artistiques. Le photographe Aaron Reinhardt, qui fut son ami et son amant, vient lui rendre visite pour enregistrer ses souvenirs et préparer un film sur sa vie. Au fil d'une conversation à bâtons rompus, l'ex-mannequin évoque sa jeunesse, ses heures de gloire et sa déchéance, son internement dans un hôpital psychiatrique, sa solitude présente...
ActeursFaye Dunaway, Barry Primus, Roy Scheider, Viveca Lindfors, Barry Morse, Ruth Jackson, John Heffernan, Sydney Walker, Clark Burckhalter, Barbara Carrera
Réalisateur(s)JERRY SCHATZBERG
Critique ** C'est le premier film de Jerry Schatzberg qui fut photographe de mode et réalisateur de pubs TV avant de tenter l'aventure du grand écran. Plus connus sont ses deux films suivants, Panique à Needle Park (1971) et L'Épouvantail (Palme d'or en 1973). Ce début de carrière en trois tableaux a révélé un cinéaste sur un terrain où l'on ne l'attendait pas forcément. Celui de la réalité, sans glamour, sans artifice. L'Épouvantail présente deux vagabonds paumés, Panique à Needle Park sonde l'univers de la drogue et des drogués, tandis que Portrait d'une enfant déchue focalise sur la décadence d'une cover-girl après une période de strass et de paillettes. Bref, c'est l'envers du rêve américain que Jerry Schatzberg veut montrer en faisant ses armes dans le septième art.
Pour ce film, le réalisateur a procédé en quelque sorte à une mise en abyme. C'est un peu lui que l'on retrouve dans la position du personnage d'Aaron Reinhardt, interrogeant son amie mannequin pour réaliser un film. Jerry Schatzberg s'est en effet inspiré des souvenirs de son top model préféré, Ann Saint Marie, afin de nourrir son scénario. Il développe ici une réflexion sur la beauté et la célébrité, le diktat de la jeunesse et des tendances, la dépendance et la lassitude d'être sous le regard d'autrui. Le réalisateur expose les névroses et la dépression de son "héroïne" en adoptant une forme parfaitement cohérente avec la psyché de celle-ci et avec le principe narratif du film. Portrait d'une enfant déchue est une évocation débridée de souvenirs, réels ou fantasmés, sur le mode fragmentaire. Comme autant de morceaux qui doivent reconstituer la vie et la personnalité de cette Lou Andreas Sand. Le titre original, Puzzle of a Downfall Child, n'a pas été choisi au hasard.
Sur le fond comme sur la forme, le projet est donc très intéressant. Mais c'est le dosage qui pêche un peu. L'aspect répétitif et appuyé de l'illustration des névroses ou de la critique du milieu de la mode crée une petite lassitude en cours de film, qui disparaît heureusement lors de la séquence en hôpital psychiatrique, avec ses images fortes et sa couleur blanche dominante. Par ailleurs, les derniers plans du film sur le personnage principal ont quelque chose de très émouvant. La composition de Faye Dunaway, fragile, borderline, et sa beauté singulière y sont pour beaucoup. Deux ans après avoir été révélée dans Bonnie and Clyde, l'actrice confirmait son talent et son charisme.
Dans le casting, on trouve aussi Barry Morse, plus connu pour son rôle dans la série Cosmos 1999 (il y interprète le professeur Bergman).

Frédéric Viaux (film vu le 12/08/2012 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires