QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisMouche noire (La)
Titre originalThe Fly
Résumé Hélène Delambre, épouse aimante et dévouée d'un homme de science, a volontairement actionné la presse qui a écrasé son mari. Elle assume son geste, mais refuse d'en révéler la raison à son beau-frère et à la police, avant de céder, sous les accusations de meurtre et de folie. Son mari étudiait la téléportation. Il avait conçu un "désintégrateur-intégrateur" qu'il testait sur des objets, des animaux et finalement lui-même. Jusqu'au jour où une mouche se glissa dans la machine...
ActeursDavid Hedison, Patricia Owens, Vincent Price, Herbert Marshall, Kathleen Freeman, Betty Lou Gerson, Charles Herbert, Eugene Borden, Torben Meyer
Réalisateur(s)KURT NEUMANN
Critique ** Le remake de David Cronenberg (La Mouche, 1986) a quelque peu éclipsé ce film. Inférieur sur les plans artistique et intellectuel, il n'en demeure pas moins un bon petit classique de la science-fiction et de l'épouvante des années 1950. C'est l'adaptation d'une nouvelle de George Langelaan, publiée dans le magazine Playboy en 1957. George Langelaan lui-même et James Clavell (futur scénariste de La Grande Évasion) en ont tiré un bon scénario, original, sur le thème classique des dangers liés aux expérimentations scientifiques. La narration est intelligemment élaborée, en posant d'emblée l'issue de l'histoire, un crime bizarre, puis en remontant dans le passé via un flash-back qui préserve longtemps le mystère. C'est d'ailleurs le suspense qui va primer, dans la réalisation, sur les trucages et autres effets spéciaux, donnant à ce film de genre une tonalité relativement sobre. Tant mieux. On pourra regretter, en revanche, que la mise en scène et l'interprétation ne soient pas à la hauteur. Côté mise en scène, Kurt Neumann (d'origine allemande) n'était qu'un "faiseur" à Hollywood, tournant à la chaîne de petits divertissements populaires (aventure, western, SF...) entre 1930 et 1958. Il a notamment réalisé quatre aventures de Tarzan. La Mouche noire est son plus gros succès, mais il est dû au scénario plus qu'à sa direction d'acteurs. Des acteurs qui forment ici un casting hétéroclite : Patricia Owens exaspère avec ses manières de femme au foyer directement sortie d'une pub TV, cruche et gnangnan ; David Hedison (crédité Al Hedison au générique) est un apprenti-sorcier assez fade ; Vincent Price semble déjà ringard à l'époque ; et Herbert Marshall, que l'on a connu subtil chez Lubitsch, est à l'ouest, peu concerné par son rôle. Si l'on en croit Patrick Brion (Le Cinéma fantastique), Vincent Price et Herbert Marshall ont eu du mal à conserver leur sérieux et à dire leur texte durant le film, par exemple lors de la scène où l'on retrouve la mouche prise dans une toile d'araignée. Une scène il est vrai kitschissime... Mais qu'importe, il y a là de l'audace et de l'imagination. Et même au second degré, ce n'est pas déplaisant.
À noter que le réalisateur Kurt Neumann est mort quelques semaines après l'avant-première de ce film, lequel aura deux suites : Le Retour de la mouche (Edward L. Bernds, 1959) et La Malédiction de la mouche (Don Sharp, 1965). Le remake de Cronenberg aura lui aussi une suite : La Mouche 2 (c'est original...), signée Chris Walas.

Frédéric Viaux (film vu le 19/08/2012 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait


la mouche noire; la bande annonce par fuzz59

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires