QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisEnfants loups (Les), Ame et Yuki
Titre originalÔkami Kodomo no Ame to Yuki
Résumé Yuki raconte son histoire familiale. Comment sa mère, Hana, a rencontré son père, un homme loup. Leur amour. La naissance de deux enfants, Yuki et son frère Ame. Puis le décès brutal du père. Les difficultés d'une vie citadine, sous le regard des autres. Et le déménagement dans une campagne isolée, près d'une montagne boisée, où les enfants grandiront et affirmeront chacun leur identité.
ActeursVoix en VO, Aoi Miyazaki, Takao Osawa, Momoka Ohno, Amon Kabe, Haru Kuroki, Yukito Nishii, Takuma Hiraoka, Bunta Sugawara, Kumiko Asô, Megumi Hayashibara
Réalisateur(s)MAMORU HOSODA
Critique *** Le début est un peu fleur bleue (d'ailleurs, le prénom Hana signifie "fleur" en japonais) et mélodramatique. Histoire romantique, scène de rêve ouatée, couleurs pastel... Le film commence à trouver sa voie singulière en introduisant une dimension fantastique - les métamorphoses du père - sans appuyer sur l'aspect extraordinaire mais en intégrant cette spécificité comme un élément du quotidien. Le réalisateur parvient à faire accepter simplement son postulat de départ et à faire couler son histoire avec évidence. On ne bascule pas, comme chez Miyazaki, dans un univers mystico-merveilleux ; on reste finalement très ancré dans la réalité, très centré sur l'humain, la nature homme/loup des enfants apparaissant comme une métaphore de comportements humains et ouvrant une réflexion sur l'enfance, l'adolescence, la quête identitaire. Le réalisateur Mamoru Hosoda propose un très beau roman d'apprentissage sur une dizaine d'années, rendant passionnantes l'éducation et l'évolution d'Ame et Yuki. Il brosse aussi un joli portrait de mère en sondant avec justesse et délicatesse l'instinct maternel de protection et de don de soi. Il y a de l'intelligence et de la sensibilité dans son approche. Beaucoup d'amour, un peu d'humour aussi.
À partir du moment où la famille débarque à la campagne, les accents mélodramatiques du début s'estompent, les couleurs s'avivent (le vert des arbres, le blanc de la neige), l'appel de la forêt se fait sentir profondément ; cela donne de superbes séquences, certaines en vision subjective, notamment lors de la course dans la neige, exaltante. Côté graphisme, c'est un mélange harmonieux d'animation traditionnelle et d'images de synthèse, les scènes les plus poétiques étant les plus simples (l'ondulation d'un rideau transparent qui révèle la double nature de Yuki à l'un de ses camarades). Le film atteint ainsi quelques moments de grâce et de lyrisme pur. Il constitue l'une des plus belles réussites de l'animation japonaise depuis quelques années.
Mamoru Hosoda n'est pas issu du fameux studio Ghibli. Il a travaillé chez Toei Animation sur différentes séries (Dragon Ball Z...), mais a touché aussi à la publicité. En long-métrage, il a signé précédemment La Traversée du temps (2006) et Summer Wars (2009), produits par le studio Madhouse.

Frédéric Viaux (film vu le 01/09/2012 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires