QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre français7 h 58, ce samedi-là
Titre originalBefore the Devil Knows You're Dead
Résumé Andy aimerait changer de vie, aller vivre au Brésil avec sa femme, gérer sous d'autres cieux sa dépendance à la drogue et fuir un boulot de comptable où il a commis quelques écarts... Son frère Hank est paumé, dans la dèche ; il a bien du mal à payer la pension alimentaire pour son ex-épouse et sa fille. Les deux frangins ont donc besoin d'argent. Andy propose à Hank un petit braquage facile, celui d'une bijouterie qu'ils connaissent bien... la bijouterie de leurs parents.
ActeursPhilip Seymour Hoffman, Ethan Hawke, Albert Finney, Marisa Tomei, Aleksa Palladino, Michael Shannon, Amy Ryan, Sarah Livingston, Brian F. O'Byrne, Rosemary Harris, Leonardo Cimino, Jordan Gelber
Réalisateur(s)SIDNEY LUMET
Critique ** Le titre en VF n'est pas très inspiré, plutôt anecdotique. Before the Devil Knows You're Dead, en version originale, est une reprise partielle du toast irlandais : May you be in heaven half an hour... before the devil knows you're dead. Voilà qui annonce la tonalité et la couleur du film : noire.
Le début est pourtant assez atone, d'une certaine banalité. On nous présente les raisons et la préparation d'un hold-up qui va, évidemment, mal tourner. C'est après que cela devient intéressant, surtout sur le plan narratif. Sidney Lumet développe une chronologie fragmentée, entre passé et présent, donne à voir les mêmes scènes sous différents angles, offrant les points de vue simultanés de plusieurs personnages. Ce n'est pas forcément nouveau, mais c'est très bien réalisé et monté. L'efficacité de ce dispositif rend d'ailleurs l'intrigue plus captivante qu'elle ne l'aurait été si elle avait été déroulée de façon classique. Une intrigue qui s'enrichit heureusement au fil du temps. Peu à peu se nouent et se dénouent des liens entre frères, mais aussi entre père et fils, qui plongent le récit dans une vraie noirceur, ce quelque chose de pourri qu'il y a dans la famille des protagonistes principaux. Orgueil et frustration, mauvais coups du sort, déchirements familiaux, règlements de comptes cruels... Ce film a finalement des accents de tragédie grecque, bien lestée de culpabilité et de désir de vengeance. Le dénouement est assez terrible...
7 h 58, ce samedi-là est la dernière réalisation de Sidney Lumet qui est décédé en 2011.

Frédéric Viaux (film vu le 17/09/2012 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires