QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisTell Me Lies / Dites-moi n'importe quoi
Titre originalTell Me Lies
Résumé Londres, 1967. Mark est ému et choqué par une photo de magazine montrant une femme vietnamienne et son enfant brûlé par le napalm. Avec Pauline et Bob, il va nourrir une réflexion sur la guerre menée par les États-Unis et chercher les voies possibles pour exprimer sa contestation politique.
ActeursMark Jones, Pauline Munro, Robert Langdon Lloyd, Glenda Jackson, Ian Hogg, Stokely Carmichael, Eric Allan, Mary Allen, Joanne Lindsay
Réalisateur(s)PETER BROOK
Critique ** Longtemps considérée comme perdue, la version complète de ce film a pu être reconstituée à partir d'une vieille copie - abîmée et amputée - conservée par Peter Brook et de fragments fournis par le FBI... Avec son sujet sensible à l'époque, son traitement engagé et satirique, Tell Me Lies a connu une diffusion pour le moins difficile et limitée. Prévu au festival de Cannes en 1968, ce film a finalement été retiré de la sélection par les organisateurs durant les événements de mai. Il a quand même été présenté au festival de Venise, cette année-là, où il a reçu une mention spéciale du jury et le Prix de la critique, avant de disparaître plus ou moins de la circulation. Tell Me Lies est resté inédit en France jusqu'à sa sortie en octobre 2012, dans une version restaurée.
C'est le cinquième opus de la petite filmo de Peter Brook (qui en compte neuf pour le cinéma). À la base, il y a une pièce de théâtre intitulée US, créée non par Peter Brook lui-même, mais par Denis Cannan. S'appuyant sur quelques comédiens de la Royal Shakespeare Company, le réalisateur en propose une adaptation bien dans l'air du temps, sur le fond comme sur la forme. Sur le fond, le film véhicule un engagement contre la guerre du Vietnam, sans se réduire pour autant à un pamphlet borné. C'est l'une de ses qualités : faire entendre différents sons de cloche sur le conflit et avancer sur le mode de la réflexion en marche, réflexion sur le sens de la guerre, les manipulations idéologiques, l'engagement politique, la responsabilité morale, le recours ou non à la violence pour faire entendre sa voix... Autre point appréciable : le fait que Tell Me Lies livre des considérations sur la guerre du Vietnam vue depuis la Grande-Bretagne, sans prétention universelle. Cet aspect contextuel est intéressant. Enfin, le film restitue bien l'agitation intellectuelle qui régnait alors. Sur la forme, on navigue entre documentaire et fiction. Le genre tient plutôt de l'essai. On songe tantôt à Peter Watkins, tantôt à Jean-Luc Godard. Le style témoigne d'une grande liberté de ton, où se mêlent longs dialogues, reconstitutions, chansons satiriques...
Tell Me Mies est une oeuvre intelligente, intéressante et inventive. On peut toutefois mettre un bémol au résultat final, dans le sens où Peter Brook s'est probablement laissé emporter par son sujet, le malaxant dans tous les sens et dans tous ses paradoxes, avec un bouillonnement intellectuel et un flot de paroles souvent captivants mais aussi parfois légèrement lassants sur la longueur. Un trop-plein qui laisse un petit sentiment de confusion, cohérent néanmoins avec les questionnements du film.

Frédéric Viaux (film vu le 22/10/2012 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait


TELL ME LIES - Bande-annonce VO par CoteCine

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires