QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisImpossible Monsieur Bébé (L')
Titre originalBringing Up Baby
Résumé David Huxley, paléontologue et doux rêveur, a trois bonnes raisons de se réjouir. Il va pouvoir achever la reconstitution d'un squelette de brontosaure grâce à la découverte du dernier os manquant. Son muséum doit recevoir un million de dollars de la part d'une riche héritière. Et il s'apprête à épouser son assistante. Tout lui sourit, donc, jusqu'à ce qu'il rencontre Susan Vance, une enquiquineuse de première, qui va s'attacher à lui et mettre une sacrée pagaille dans sa vie et ses projets.
ActeursCary Grant, Katharine Hepburn, May Robson, Charles Ruggles, George Irving, Virginia Walker, Walter Catlett, Barry Fitzgerald, Leona Roberts, Fritz Feld, Tala Birell
Réalisateur(s)HOWARD HAWKS
Critique ** Une intrigue loufoque, des dialogues "ping pong" joyeusement absurdes, des quiproquos en veux-tu en voilà, du slapstick destructeur, deux acteurs qui cabotinent sans retenue, l'un en grand benêt dépassé (Cary Grant), l'autre en miss catastrophe (Katharine Hepburn). Sans oublier une fameuse contribution animalière, celle d'un léopard nommé Bébé, qui aime les chiens et la chanson You can't give me everything but love. Le tout emballé sur un rythme effréné. Cela donne un classique de la comédie américaine des années 1930, complètement dingue... Pas la comédie la plus subtile (on peut préférer la Lubitsch Touch), pas la plus légère (tous ces coups de folie enchaînés au pas de course ont parfois des effets un peu soûlants), mais une comédie tornade qui compte assurément parmi les plus divertissantes et jubilatoires en son genre. Elle n'eut pourtant, bizarrement, aucun succès à sa sortie aux États-Unis. Aujourd'hui, L'Impossible Monsieur Bébé fait partie du patrimoine du cinéma US et illustre l'éclectisme talentueux de Howard Hawks, aussi à l'aise dans la comédie que dans le film de gangsters (Scarface), le film d'aviation (Seuls les anges ont des ailes), le film noir (Le Grand Sommeil), le western (Rio Bravo), voire le péplum (Terre des pharaons). L'Impossible Monsieur Bébé constitue enfin la deuxième des quatre collaborations entre Katharine Hepburn et Cary Grant, après Sylvia Scarlett (1935) et avant Vacances (1938) et Indiscrétions (1940), trois films réalisés par George Cukor.

Frédéric Viaux (film vu le 23/03/1998, revu le 10/12/2012 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 14/02/2016
Peu de comédies ont le charme, le génie et la délicieuse folie de L'Impossible Monsieur Bébé. C'est l'un des purs chefs-d'oeuvre de la comédie américaine de la grande époque, dite "sophistiquée", telle que l'illustreront Frank Capra ou Leo MacCarey, et qui ici aligne quiproquos, mésententes, poursuites et pures scènes de comédie orchestrées avec brio par Howard Hawks qui trouve en Cary Grant et Katharine Hepburn deux interprètes idéaux dans ce créneau. Grant est l'archétype du gars éberlué tandis que Hepburn est une ravissante fofolle ; Hawks retrouvera d'ailleurs Grant dans La Dame du vendredi et Allez coucher ailleurs, deux autres sommets du genre. Ce genre de comédie propre aux années 30 et 40 possède un style inimitable avec des acteurs toujours brillants, des situations loufoques et des dialogues délicatement insolents. Ici, c'est d'une virtuosité éblouissante dans le rythme, la mise en scène, la direction d'acteurs et l'enchaînement des scènes qui confinent au burlesque.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires