QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisEstudiante (El) ou récit d'une jeunesse révoltée
Titre originalEl Estudiante
Résumé Roque, un jeune Argentin insouciant et séducteur, a quitté sa province natale pour rejoindre Buenos Aires où il entend suivre un nouveau cycle d'études. Le hasard de ses rencontres amoureuses le pousse à s'intéresser à la vie politique de son université. Petit à petit, non par idéologie mais par opportunisme, il devient un acteur de cette vie politique, découvrant les arcanes du pouvoir...
ActeursEsteban Lamothe, Romina Paula, Ricardo Felix, Valeria Correa, Germán de Silva
Réalisateur(s)SANTIAGO MITRE
Critique ** Le sujet est original. Cette variation sur le pouvoir en milieu universitaire décrypte un microcosme politique qui renvoie inévitablement au macrocosme politique national (la gouvernance de l'Argentine) et plus largement au monde politique en général. Où l'engagement idéologique compte parfois moins que l'ambition et la stratégie, où l'intérêt collectif s'efface parfois derrière l'intérêt personnel. Cette plongée nerveuse et intense dans le monde estudiantin argentin offre un tableau politique qui semble assez lucide. On ne saisit peut-être pas tout du contexte local, mais peu importe, c'est la présentation de la "mécanique" politique, avec tous ses rouages faits de tractations, de compromissions, de trahisons, qui est ici captivante. Et plus encore : l'évolution d'un jeune loup qui s'impose, tant bien que mal, dans un système auquel il n'était pas destiné. On observe avec intérêt comment il se familiarise et s'aguerrit à la chose politique, entre fascination, amertume et rébellion. En ce sens, ce film est moins le "récit d'une jeunesse révoltée" (comme l'indique le sous-titre) que le récit de la naissance d'un "animal politique". Manipulé et manipulateur, le personnage de Roque est le héros d'un bon roman d'apprentissage moderne.
Prix spécial du jury au festival de Locarno 2011.
Il s'agit du premier film de Santiago Mitre en tant que réalisateur, sous l'influence revendiquée du Prophète de Jacques Audiard. Mitre avait précédemment travaillé sur les scénarios de Leonera et de Carancho, deux films d'un autre Argentin, Pablo Trapero.

Frédéric Viaux (film vu le 28/01/2013 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires