QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisZero Dark Thirty
Titre originalZero Dark Thirty
Résumé Après les attentats du 11 septembre 2001, la CIA enquête sur le réseau Al-Quaïda avec l'objectif de trouver et d'éliminer son chef, Oussama Ben Laden. Maya, membre d'une équipe dédiée à cette traque, débarque dans un camp où l'on torture des "prisonniers" pour obtenir des informations. L'enquête avance sur des voies sans issue. Pendant ce temps, d'autres attentats sont perpétrés à travers le monde. Les années passent. Et Maya s'obstine sur une piste qu'elle entend suivre jusqu'au bout...
ActeursJessica Chastain, Jason Clarke, Jennifer Ehle, Mark Strong, Kyle Chandler, Fares Fares, Édgar Ramírez, James Gandolfini, Reda Kateb, Chris Pratt, Joel Edgerton, Nash Edgerton, Harold Perrineau
Réalisateur(s)KATHRYN BIGELOW
Critique *** Le cinéma US est toujours prompt à se tourner vers son histoire récente. Par opportunisme médiatique et commercial, parfois sans le recul nécessaire, parfois aussi avec une certaine audace, louable, celle de se confronter immédiatement à des thèmes délicats. Certains producteurs, scénaristes et réalisateurs états-uniens auraient pu s'emparer du sujet de la traque de Ben Laden pour accoucher d'un film toc-toc-boum-boum, empreint d'une autoglorification patriotique. Ce n'est pas le cas de Zero Dark Thirty. Et c'est sa première qualité. Tout en cultivant les agréments du thriller d'espionnage et d'action, le film refuse toute surdramatisation, évite les effets faciles et se garde de toute dérive "subjective". Écrit et produit par Mark Boal (comme Démineurs, le précédent opus de Kathryn Bigelow), Zero Dark Thirty se déploie sous la forme d'une enquête qui se caractérise par une certaine sécheresse factuelle, fruit d'une investigation journalistique semble-t-il sérieuse et consciente de ses limites. Pas de révélation choc, pas d'avancée hasardeuse sur le terrain géopolitique, mais un récit qui restitue bien la complexité de la traque, en n'omettant pas les sujets qui fâchent, notamment celui de la torture, abordé frontalement lors de scènes explicites, traité discrètement sur un plan politique, en évoquant un changement de méthodes à la suite du changement de gouvernance des États-Unis. Sobre, crédible, assez subtil et captivant, Zero Dark Thirty convainc dans sa dimension de thriller d'enquête, conclu par une séquence d'assaut remarquablement mise en scène, sans esbroufe mais très intense. Cela dit, le film ne se réduit heureusement pas à cette dimension, aussi intéressante soit-elle. Un supplément d'âme se loge dans le portrait de Maya, cet agent de la CIA, recruté et formé dès sa sortie du lycée, qui a ensuite consacré plus de dix ans à cette chasse à l'homme. Pas d'autre sens à sa vie. Une quête obsessionnelle dont la résolution représente à la fois un immense succès, la fin d'une tension permanente, mais aussi une ouverture sur le vide, le vide de l'avenir, le vide de la solitude, le vide d'une vie personnelle à (re)construire... "Où va-t-on ?", demande un pilote à Maya, une fois la mission accomplie. Pas de réponse... Les dernières images du film, d'une profonde tristesse, à mille lieues de ce que l'on pouvait attendre de cette histoire "glorieuse", sont très fortes. Dommage que le focus sur cette espionne de la CIA ne soit pas plus important. On aurait pu tailler un peu dans l'enquête pour l'étoffer. Quoi qu'il en soit, Jessica Chastain lui confère une présence singulière, évanescente, à la fois fragile et farouchement déterminée, jusqu'à la névrose. Sans jamais trop en faire, elle s'impose à la tête d'un bon casting international.
Pour info, le titre du film, assez mystérieux, désigne en langage militaire l'heure d'intervention de l'assaut final, 0 h 30, par une nuit obscure, sans lune.
Musique : Alexandre Desplat.
Oscar 2013 du meilleur montage son.

Frédéric Viaux (film vu le 02/02/2013 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires