QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisInconnu du lac (L')
Titre originalL'Inconnu du lac
Résumé Le soleil. Un lac entouré de bois. Un lieu de drague pour les homos. Franck y vient régulièrement. Il fait la connaissance d'Henri qui s'installe tous les jours dans un coin isolé, sans chercher de contact, bizarrement. Henri n'est pas vraiment gay, mais il est seul, très seul. Il se lie d'amitié avec Franck qui, lui, tombe sous le charme d'un beau brun athlétique, Michel. C'est le début d'une histoire de sexe et d'amour, sur laquelle plane l'ombre d'un meurtre...
ActeursPierre Deladonchamps, Christophe Paou, Patrick d'Assumçao, Jérôme Chappatte, Mathieu Vervisch, Gilbert Traina, Emmanuel Daumas
Réalisateur(s)ALAIN GUIRAUDIE
Critique ** C'est un beau film sur la puissance du désir. Le désir plus fort que tout, plus fort que la peur et la mort. Alain Guiraudie met en scène Eros et Thanatos dans une variation très personnelle, qui ne tient pas uniquement à son contexte, une communauté gay dans un éden séduisant et inquiétant. Son film est à la fois réaliste (souvent très cru sur le plan sexuel) et comme hors du temps, hors du monde. Il pose sur ce microcosme obsédé par la jouissance et cruellement indifférent un regard tour à tour amusé, tendre et critique. Mais il sait dépasser l'anecdote pour atteindre une dimension plus universelle. L'Inconnu du lac peut être perçu comme un canevas de métaphores (très "incarnées") sur le désir ou la lassitude de vivre, sur la solitude, l'amitié et l'amour-passion. Guiraudie embrasse large avec un sens étonnant de l'épure. Et fait le grand écart entre légèreté triviale et tragédie déchirante, entre la lumière insouciante du jour et l'obscurité angoissante des nuits meurtrières. Où tout est affaire de pénétration, jouissive ou destructrice. Bien construit (sur une dynamique du rituel) et bien écrit (avec des dialogues toujours justes), le film repose sur un trio de personnages dont le plus intéressant (et le plus touchant) est probablement celui d'Henri, à la fois observateur et acteur du drame qui se noue entre Franck-Eros et Michel-Thanatos. Son geste final, entre sacrifice et acte d'amour, est le moment le plus fort de l'histoire.
Prix de la mise en scène dans la sélection Un certain regard du festival de Cannes 2013 + Queer Palm. César 2014 du meilleur espoir masculin pour Pierre Deladonchamps.

Frédéric Viaux (film vu le 14/06/2013 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires