QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisProspero's Books
Titre originalProspero's Books
Résumé Trahi et chassé du pouvoir, le duc de Milan a trouvé refuge sur une île où il vit désormais sous le nom de Prospero, entouré de sa fille et de ses livres. Des livres qui lui permettent d'acquérir une science magique. Prospero communique avec les esprits et les commande. Maître des éléments et des illusions, il entreprend de se venger de ses ennemis d'antan, qu'il surprend en pleine mer, en pleine tempête...
ActeursJohn Gielgud, Isabelle Pasco, Michael Clark, Mark Rylance, Michel Blanc, Erland Josephson, Tom Bell, Kenneth Cranham, James Thiérrée
Réalisateur(s)PETER GREENAWAY
Critique ** Adepte d'un cinéma expérimental, tourné vers l'insolite et sous grandes influences picturales, Peter Greenaway propose ici une adaptation très personnelle, extraordinaire, de La Tempête de Shakespeare. Une hallucinante fantasmagorie baroque. Un foisonnement de décors et de costumes étonnants, de chorégraphies et de chants, d'images incrustées ou superposées, d'écritures animées, entre délires encyclopédiques, ésotériques et poétiques. Greenaway offre une succession de tableaux vivants, puise son inspiration esthétique dans la Renaissance italienne comme dans la mythologie. Et pour animer ses tableaux, il s'appuie sur un casting absolument hétéroclite, puisque l'on trouve associés le très shakespearien John Gielgud, le très bergmanien Erland Josephson et le très "bronzé" Michel Blanc (le voir paré d'un costume du XVIe avec collerette est l'une des hallucinations de ce film, même si l'acteur avait réorienté sa carrière depuis la fin des années 1980).
Dans cette matière exubérante et déconcertante, au spectateur de trouver son chemin. Ce n'est pas chose facile. Il faut un peu de temps pour commencer à tirer quelques fils d'une intrigue souvent absconse. Mais l'expérience est unique. L'expérience d'une forme d'art total, multisensoriel, incroyablement ambitieux, inventif jusqu'à l'overdose, fascinant et lassant, raffiné et monstrueux.
Musique : Michael Nyman (un fidèle du réalisateur).

Frédéric Viaux (film vu le 19/08/2013 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires