QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisGéographe a bu son globe (Le)
Titre originalGeograf globus propil
Résumé Sans emploi, sans argent, Victor Sloujkine vit dans un immeuble de Perm, en Russie, auprès de sa femme (qui le méprise) et de sa petite fille. Contre toute attente, il décroche un poste de professeur de géographie dans un lycée, lui qui a une formation de biologiste... Les élèves sont difficiles, mais la prof d'allemand est charmante. Parallèlement, Victor retrouve un vieil ami, gros dragueur. Il va aussi beaucoup picoler et conclure son année scolaire par une randonnée mouvementée.
ActeursConstantin Khabenski, Elena Liadova, Alexandre Robak, Eugenia Khirivskaya, Anfisa Chernykh, Ilya Ilinyh, Andreï Prytkov
Réalisateur(s)ALEXANDRE VÉLÉDINSKI
Critique * Adapté d'un roman éponyme d'Alexeï Ivanov (traduit chez Fayard), ce film au titre bizarre est un poil déconcertant par son récit, sa tonalité, son ambiguïté. Sentiment qui s'explique peut-être en partie par un gap culturel avec la Russie. Centrée sur un personnage d'intello-bouffon-loser, à la fois détaché et cinglant, amusant et peu aimable, l'histoire se déploie entre drame et comédie, sans que l'on sache très bien sur quel pied danser, sans que l'on cerne l'idée ou la motivation principale du propos. Les allusions au chômage, aux fonctionnaires corrompus, à la vétusté des structures publiques, ou la présentation d'une jeunesse inculte (dont le personnage central dit qu'elle ne s'intéresse qu'aux portables, au porno et à la drogue), ou encore les variations sur l'alcool et le sexe, tout cela dessine bien en filigrane le tableau d'une population et d'un pays un peu foutraques, un peu perdus. Qui font l'objet d'un mélange curieux de mépris et d'attachement. Quant aux histoires individuelles du récit, elles s'éparpillent dans tous les sens, sans aboutir à grand-chose : les problèmes de couple, les désirs, les frustrations, emmêlés dans un canevas vaguement échangiste, disparaissent aux deux tiers du film au profit d'une randonnée mélodramatique dont l'un des enjeux est de savoir si le personnage principal va céder aux avances d'une de ses élèves... Bref, tout cela est un peu confus et décousu (le montage n'arrange rien), certes pas désagréable dans son ironie pince-sans-rire, mais long et assez vain.

Frédéric Viaux (film vu le 13/11/2013 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires