QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisMaine Océan
Titre originalMaine Océan
Résumé Une danseuse brésilienne monte dans le train "Maine Océan" sans composter son billet. À bord, elle a affaire à deux contrôleurs, l'un compréhensif, l'autre inflexible. Heureusement, une passagère avocate intervient en sa faveur. Les deux femmes se retrouvent à Angers où l'avocate doit assurer la défense d'un marin impulsif et peu compréhensible. Lequel marin les invite ensuite sur l'île d'Yeu. Tout ce petit monde reprend le train "Maine Océan" où sévissent encore les mêmes contrôleurs...
ActeursBernard Menez, Luis Rego, Yves Afonso, Lydia Feld, Rosa-Maria Gomes, Bernard Dumaine, Michel Le Gouill, Jean-Paul Bonnaire, Christian Bouillette
Réalisateur(s)JACQUES ROZIER
Critique ** Drôle de film. Ce Maine Océan est une joyeuse comédie avec quelques scènes hilarantes, notamment lors de la danse festive sur l'île d'Yeu. Y soufflent une liberté de ton et un esprit d'improvisation réjouissants, dont le moteur semble être une forme de disponibilité aux rencontres, à la communication (en quelque langue ou patois que ce soit), aux petites aventures, aux plaisirs de la vie. Le film avance nonchalamment, façon chassé-croisé. Ouvert à tous les vents et à toutes les marées, il prend aussi, pour finir, un chemin déroutant, via un périple marin étrange et beau. L'ensemble est probablement un poil trop long, mais franchement sympathique, grâce à des acteurs épatants. Mention spéciale à Yves Afonso, fameux marin, et à Bernard Menez, contrôleur de train tatillon qui se transforme, le temps d'une nuit, en "roi de la samba"...
Maine Océan (prix Jean-Vigo 1986) est l'un des deux films les plus connus de Jacques Rozier, avec Adieu Philippine, fleuron de la Nouvelle Vague. Cinéaste original et perfectionniste, Rozier n'a malheureusement pas percé comme les Chabrol, Truffaut et autre Godard. Il s'est fait rare. Depuis le milieu des années 1950 : une poignée de courts-métrages, quelques réalisations pour la télé et seulement cinq long-métrages de cinéma, dont le dernier, Fifi Martingale, a été sélectionné au festival de Venise en 2001, mais n'a jamais connu de sortie en salles.

Frédéric Viaux (film vu le 24/06/2007 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires