QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisOSS 117 - Le Caire, nid d'espions
Titre originalOSS 117 - Le Caire, nid d'espions
Résumé En 1955, au Caire, la situation politique est tendue. La famille du roi Farouk veut reprendre le pouvoir confisqué par Nasser ; les Aigles de Kheops veulent une révolution islamiste. Ça complote tous azimuts, sous les yeux d'espions internationaux. Apprenant qu'un agent anglais a été retrouvé mort et qu'une cargaison d'armes russes a été dérobée, les services secrets français décident d'envoyer sur place Hubert Bonisseur de la Bath, alias OSS 117, spécialiste du monde arabo-musulman. Arabo... ?
ActeursJean Dujardin, Bérénice Bejo, Aure Atika, Philippe Lefebvre, Richard Sammel, François Damiens, Constantin Alexandrov, Youssef Hamid, Saïd Amadis, Abdallah Moundy, Claude Brosset, Laurent Bateau, Khalid Maadour
Réalisateur(s)MICHEL HAZANAVICIUS
Critique ** Amusant come-back d'un personnage que l'on pensait définitivement has been... Né sous la plume de l'écrivain Jean Bruce en 1949 (soit quatre ans avant que Ian Fleming ne crée James Bond), OSS 117 - Hubert Bonisseur de la Bath pour les intimes - a été le héros de nombreux romans d'espionnage parus en France jusqu'au début des années 1990. Au cinéma, Hubert a surtout officié dans les années 1960, connaissant ses heures de gloire sous la houlette d'André Hunebelle. Il a bien pâti de la concurrence de son homologue anglais, 007, avant de disparaître des écrans au début des années 1970. Ringardisé, placardisé... mais ressuscité, donc, trente-cinq ans plus tard, par Michel Hazanavicius qui en fait le héros d'une parodie de films d'espionnage vintage. Bonne idée. Coscénarisée par Jean-François Halin (ex-auteur des Guignols de l'info), cette nouvelle aventure est un mélange plaisant de références au genre et de délires façon ZAZ (Zucker, Abrahams, Zucker, les auteurs des premiers Y a-t-il...). Au programme : dialogues absurdes, clins d'oeil et autres détournements de films des années 1950 (Tant qu'il y aura des hommes, pour les scènes de plage, L'Homme qui en savait trop, pour la scène de l'espion encapuchonné)... Mais surtout, ce qui fait le sel cet OSS 117, c'est la caricature, via le personnage principal, du Français de l'époque. D'aucuns diront que c'est encore un peu celle du Français d'aujourd'hui... En déplacement à l'étranger, Hubert Bonisseur de la Bath brille par son inculture, sa suffisance, sa condescendance gentiment méprisante de colon. Donneur de leçons, il est aussi bagarreur, séducteur poids lourd, macho, mais attention, pas homo, hein... Traitée au second degré, toute cette (auto)dérision est assez drôle. Dommage que le niveau des gags soit un peu inégal sur la longueur et que Jean Dujardin cabotine autant. Quoi qu'il en soit, l'ensemble est plutôt réussi, sur le fond comme sur la forme (une kitscherie fifties très soignée).
César 2007 des meilleurs décors.

Frédéric Viaux (film vu le 14/12/2013 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 04/01/2016
Je n'aime pas ce film (et sa suite) parce que je n'accepte pas le parti pris adopté par le réalisateur d'avoir traité le propos en parodie d'espionnage, en ridiculisant le personnage de Hubert, alors qu'à la base c'était un personnage sérieux qui donnait une image gentiment insouciante de l'espionnage des années 60, destinée à concurrencer James Bond. Ce personnage complètement ramené plus bas que terre par le cabotinage insupportable de Dujardin, qui croit faire rire en faisant son intéressant, est lamentable, et c'est dommage car si le traitement avait été dans le style des films des années 60, signés Hunebelle, ça aurait pu donner un résultat sympa. Mais là, non, les gags pèsent des tonnes, l'ensemble est poussif, les dialogues sont insignifiants, le sourire reste un peu forcé, bref je ne trouve aucune excuse à ce film.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires