QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisFolie des grandeurs (La)
Titre originalLa Folie des grandeurs
Résumé Ministre des finances, en charge de la collecte des impôts pour le roi d'Espagne, Don Salluste est connu (et détesté) pour son caractère cupide et irascible. La reine, notamment, ne le porte pas dans son coeur et décide de le déchoir de ses fonctions. Afin de se venger, Don Salluste imagine de faire appel à son neveu, Don César, pour séduire la reine et cocufier le roi. Face à son refus, il va finalement utiliser son valet Blaze, très épris de la souveraine, pour servir ses desseins...
ActeursLouis de Funès, Yves Montand, Alice Sapritch, Karin Schubert, Alberto de Mendoza, Gabriele Tinti, Don Jaime de Mora y Aragón, Eduardo Fajardo, Antonio Pica, Joaquín Solís, Venantino Venantini, Paul Préboist, Salvatore Borghese
Réalisateur(s)GÉRARD OURY
Critique ** On s'amuse toujours de ce film inscrit au Patrimoine national de la comédie et fidèle serviteur des bonnes audiences de TF1 depuis des dizaines d'années. À l'origine, Victor Hugo a dû se retourner dans sa tombe en voyant une telle adaptation de son Ruy Blas. Il est vrai que Gérard Oury n'a jamais fait dans la dentelle littéraire... En revanche, le réalisateur a souvent eu l'art de manier efficacement les grosses ficelles comiques (courses-poursuites, quiproquos...) et de créer de bons tandems d'acteurs. Montand (remplaçant Bourvil décédé juste avant le tournage) et de Funès ne formaient pas sur le papier l'association la plus évidente au début des années 1970, tant les registres des deux acteurs étaient différents. Mais ils fonctionnent bien ensemble, le charme espiègle de l'un complétant le comique pète-sec de l'autre. Il faut toutefois passer sur leurs cabotinages respectifs, de même que sur les effets de style appuyés de la réalisation (notamment des zooms pas légers-légers), oublier aussi la relative minceur de l'intrigue, pour savourer quelques répliques cultes ("Il est l'or, Monseignor..."), apprécier les détails rigolos des costumes (les pompons verts de Don Salluste au début), se réjouir du rythme fou-fou de l'ensemble, s'emballer en écoutant la musique très "western" de Michel Polnareff et enfin goûter le pouvoir de séduction de la délicieuse Alice Sapritch...
Pour l'anecdote, l'actrice allemande interprétant la reine, Karin Schubert, a poursuivi sa carrière dans le X.

Frédéric Viaux (film vu le 12/07/1994, revu le 30/12/2013 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait

Toute l'actu Cinéma est sur Commeaucinema.com

Laissez votre commentaire sur ce film

Vos avis (1)

De Didier - 29/05/2016
Cette parodie de Ruy Blas transforme le drame romantique de Victor Hugo en une brillante comédie burlesque aux séquences anthologiques et inoubliables, avec notamment la scène du réveil (Monseignor...). Pensé et écrit en fonction du tandem Bourvil-De Funès, cher à Gérard Oury qui voulait réunir ce duo comique d'exception pour la troisième fois, le film dut subir une modification majeure, la mort de Bourvil obligeant Oury à réécrire le rôle de Blaze remanié pour Yves Montand qui l'accepta non sans risque. Au final, pour un acteur venant des films graves et politiques de Costa-Gavras, il ne s'en sort pas trop mal, même si l'on sent par endroits que ce registre n'est pas tellement fait pour lui. Il joue un valet de comédie dans un humour en demi-teinte, tout en essayant de contenir l'agitation trépidante de son partenaire De Funès, tâche difficile, mais les deux acteurs s'accordent bien. Dans le reste du casting, les faire-valoir habituels sont bien campés, notamment par une surprenante Alice Sapritch, tandis que Gérard Oury ne lésine pas sur la direction artistique luxueuse.

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires