QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisAmerican Bluff
Titre originalAmerican Bluff
Résumé Irving Rosenfeld dirige une chaîne de pressings à New York et mène en parallèle des activités illicites (plus juteuses) dans le commerce d'oeuvres d'art et la négociation de prêts. Sa rencontre amoureuse avec la très sexy Sydney Prosser va booster ses affaires. Jusqu'au jour où les deux escrocs se font pincer par un agent du FBI. Lequel leur demande, en contrepartie d'une certaine clémence, de l'aider à coincer le maire d'une ville du New Jersey, soupçonné de corruption et d'amitiés mafieuses.
ActeursChristian Bale, Amy Adams, Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Jeremy Renner, Louis C. K., Robert De Niro, Jack Huston, Alessandro Nivola, Elisabeth Röhm, Shea Whigham, Michael Peña, Paul Herman, Saïd Taghmaoui
Réalisateur(s)DAVID O. RUSSELL
Critique ** Le réalisateur David O. Russell s'est visiblement fait plaisir avec ce film inspiré, en partie, d'une histoire vraie (l'affaire Abscam qui avait vu tomber quelques têtes de politiciens états-uniens, à la fin des années 1970). Entre sérieux et dérision, thriller mafieux et comédie, Martin Scorsese et les frères Coen, il exploite d'abord à fond, avec délectation, le potentiel glamour et kitsch des seventies : tenues sexy portées les femmes, coiffures improbables des hommes (la moumoute de Christian Bale, les frisettes de Bradley Cooper, la banane de Jeremy Renner). La musique de Danny Elfman, impeccable, participe de cet esprit. David O. Russell s'amuse aussi avec une intrigue de corruption et de manipulation qu'il orchestre, stylistiquement, de façon virevoltante. Intrigue qui se suit assez agréablement, avec une pirouette finale amusante. Enfin, le réalisateur s'est plu à mettre en scène ses acteurs fétiches. Deux acteurs qu'il avait dirigés dans Fighter : Christian Bale (qui a suivi le régime inverse de Matthew McConaughey dans Dallas Buyers Club) et Amy Adams. Trois acteurs de Happiness Therapy : Bradley Cooper, Jennifer Lawrence et Robert De Niro (à qui il a confié un rôle "clin d'oeil" de mafieux). Globalement, les femmes brillent ici davantage que les hommes. Amy Adams magnétise l'écran avec sa sensualité et Jennifer Lawrence détonne avec son personnage de miss catastrophe hystérique, très bien tenu, même si elle est trop jeune pour le rôle.
Bref, on sent qu'il y a eu de la jubilation dans le projet du film et dans sa mise en forme. Un peu trop, peut-être. Ou, en tout cas, pas assez canalisée. Cet American Bluff est trop long, trop bavard et parfois brouillon dans sa narration. Divertissant, certes, mais porté par une énergie finalement assez superficielle. À défaut d'être consistant ou original, le film se réduit ainsi à un exercice de style sympa, juste sympa, qui a quand même réussi un drôle de coup de bluff en raflant pas moins de dix nominations aux Oscar...

Frédéric Viaux (film vu le 06/02/2014 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires