QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisCasino Royale (2006)
Titre originalCasino Royale
Résumé Au début de sa carrière, James Bond élimine, à Prague, un traître et son indic. Il obtient alors le statut "00". Pour sa première mission en tant que "007", l'agent secret s'attaque à un réseau de financement international du terrorisme. Des investigations à Madagascar et aux Bahamas le mettent sur la piste d'un banquier privé, "Le Chiffre", qu'il va d'abord affronter à une table de poker au Monténégro, sous l'oeil vigilant de Vesper Lynd, la représentante du Trésor britannique...
ActeursDaniel Craig, Eva Green, Mads Mikkelsen, Judi Dench, Giancarlo Giannini, Jeffrey Wright, Simon Abkarian, Caterina Murino, Isaach De Bankolé, Jesper Christensen, Ivana Milicevic
Réalisateur(s)MARTIN CAMPBELL
Critique ** Rien à voir avec le Casino Royale de 1967, joyeuse parodie d'espionnage réalisée en partie par John Huston. Ici, c'est du sérieux. L'adaptation du premier roman de Ian Fleming (intitulé "Espions, faites vos jeux" en français) donne la matière d'un prequel à la franchise ciné. Retour aux sources qui redessine physiquement et psychologiquement le personnage principal, sous des atours semble-t-il plus fidèles à la présentation qu'en faisait Fleming. On découvre ainsi, sous les traits de Daniel Craig (sixième acteur à enfiler le costume de 007 à l'écran), un James Bond blond (!), trapu et musclé, brut et brutal, capable de tuer sans état d'âme mais aussi de nourrir un amour purement romantique... Un James Bond assez éloigné, donc, de sa propre mythologie au cinéma, tout comme l'intrigue dans laquelle il se débat. Si les voyages sont toujours au rendez-vous (République tchèque, Ouganda, Bahamas, États-Unis, Monténégro, Italie...), les gadgets ne le sont pas, les James Bond Girls pas vraiment non plus, remplacées par "the" James Bond Girl, celle qui fait oublier toutes les autres.
Cet éloignement par rapport à la tradition bondienne au cinéma suscite à la fois quelques regrets et de nouveaux plaisirs. Le principal regret, c'est de voir le récit d'espionnage basculer presque complètement dans le film d'action, dans un "tout-venant" parfois violent et bourrin. Certes, c'est efficacement réalisé par un spécialiste du genre, le néo-zélandais Martin Campbell (déjà auteur d'un James Bond, GoldenEye, et de deux Zorro). Il met la patate en matière de courses-poursuites haletantes et de cascades vertigineuses (surtout au début), en s'appuyant sur un scénario riche en rebondissements et captivant d'un bout à l'autre (à défaut d'être toujours très clair dans sa logique). Mais le résultat est globalement plus impersonnel. James Bond y perd un peu de son charme, de son humour, de son élégance, un peu de son âme donc, pour se rapprocher du contingent de héros typiques des usines hollywoodiennes et devenir un cousin germain de Jason Bourne. Au demeurant, il y a dans cette nouvelle variation bondienne une sensibilité qui lui donne une fraîcheur et un piquant régénérants. Le film commence à devenir intéressant à partir de la rencontre entre Bond et l'agente du Trésor britannique, Vesper Lynd : une joute verbale au cours de laquelle chacun fait le portrait de l'autre avec arrogance, impertinence et provocation. Vesper Lynd est la James Bond Girl dont on pouvait rêver : pas potiche, intelligente, séduisante, résistante, avec des zones d'ombre qui seront déterminantes dans ce récit et dans l'évolution de la personnalité de Bond pour le reste de la série. Bref, c'est ce personnage qui fait vraiment le sel du film. Le reste tient de l'honnête divertissement, agrémenté par la présence de Mads Mikkelsen qui a la gueule de l'emploi dans son rôle de méchant, et ponctué par une superbe séquence finale : l'écroulement et l'engloutissement d'un palais à Venise.

Frédéric Viaux (film vu le 02/03/2014 sur petit écran)

Bande-annonce ou extrait


Bande annonce 2 vost - Casino Royale

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires