QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisWrong Cops
Titre originalWrong Cops
Résumé Le quotidien d'une brigade de flics peu orthodoxes, dans un secteur de Los Angeles. L'agent Duke deale de l'herbe qu'il fourre dans des rats morts et cherche par ailleurs à se débarrasser du corps du voisin de sa mère (qu'il a abattu par erreur). De son côté, De Luca convoque une jeune femme dont il apprécie la plastique. Sunshine subit le chantage d'une collègue qui a trouvé des photos de lui dans un magazine porno gay. Et Rough est persuadé d'avoir composé le tube électro de l'année...
ActeursMark Burnham, Éric Judor, Eric Wareheim, Arden Myrin, Steve Little, Marilyn Manson, Daniel Quinn, Jonathan Lajoie, Brandon Beemer, Agnes Bruckner, Hillary Tuck, Isabella Palmieri, Eric Roberts, Ray Wise, Jennifer Blanc, Grace Zabriskie, Roxane Mesquida, Jack Plotnick
Réalisateur(s)QUENTIN DUPIEUX
Critique ** Après Wrong : Wrong Cops. L'électro(n) libre Quentin Dupieux (réalisateur et compositeur de musique) a repris le personnage de flic interprété par Mark Burnham dans son précédent long-métrage, qu'il a d'abord mis au centre d'un court-métrage auquel il a ensuite ajouté et mêlé d'autres "chapitres" pour aboutir à ce Wrong Cops, sorte de chronique trash et absurde d'une brigade de police à Los Angeles. Ici, pas de dérèglement du quotidien à la façon de Wrong, énigmatique et poétique. Pas de parodie ou de pastiche à la façon de Rubber. Mais une pochade qui prend la forme d'un ersatz de série policière US, ersatz déjanté et détraqué. Dupieux y va franco en matière de mauvais goût (à commencer par la charmante affiche) et noue une intrigue improbable où il est question de drogue et d'animaux morts, d'obsessions sexuelles en tout genre, d'un macchabée mélomane... On sent dans le film la jubilation insolente d'un sale gamin très doué, qui se permet toutes les grossièretés et tous les délires. C'est cette liberté désinvolte et potache qui détone à chaque scène. Dupieux a le don d'être imprévisible, tout en dégageant une vraie maîtrise en termes de mise en scène et de narration. Alors certes, ce nouvel opus est moins ambitieux sur le fond que les précédents, plus gratuit, plus linéaire et moins travaillé formellement (volontairement plus cheap sur le plan visuel), mais il est vraiment réjouissant dans son non-sens et ses audaces. Le récit est truffé de scènes désopilantes, notamment la rencontre entre le producteur de musique, le flic compositeur-borgne-et-bossu (interprété par l'excellent Éric Judor) et son acolyte plus mort que vivant, ou encore l'enterrement final, furieusement irrévérencieux... On s'amuse aussi des contributions de quelques acteurs inattendus, comme Marilyn Manson (en ado à casquette !) ou Eric Roberts (sorti des limbes de l'oubli...). Bref, avec tout ce petit monde, le réalisateur continue à creuser un sillon surréaliste bien à lui. Et on est toujours prêt à le suivre dans sa dinguerie...
Dernière remarque sans intérêt : Wrong Cops est pour l'instant le titre le plus long d'une filmo aux échos lapidaires : Steak, Rubber, Wrong.

Frédéric Viaux (film vu le 05/04/2014 sur grand écran)

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires