QuelquesFilms.com

Présentation du film

Titre françaisUnder the Skin (2013)
Titre originalUnder the Skin
Résumé Une extraterrestre se glisse dans la peau et les vêtements d'une Terrienne. Elle sillonne ensuite les routes écossaises à bord d'une camionnette dans laquelle elle fait monter des hommes seuls. Elle les séduit et les mène jusqu'à une petite maison délabrée où ils disparaissent dans une mystérieuse eau noire... Mais à force de "tâter" de l'humain, l'extraterrestre perd peu à peu de sa froideur implacable et se laisse troubler par des sensations et sentiments nouveaux...
ActeursScarlett Johansson, Jeremy McWilliams, Lynsey Taylor Mackay, Dougie McConnell, Kevin McAlinden, D. Meade, Andrew Gorman, Joe Szula, Krystof Hádek, Paul Brannigan
Réalisateur(s)JONATHAN GLAZER
Critique ** Un film ovni qui colle à son sujet via un trip sensoriel d'une inquiétante étrangeté, ouvrant le champ d'une abstraction fantastique et d'éclairs cauchemardesques vraiment inédits. L'image sombre et froide, la bande-son stridente et déroutante, l'exploitation du potentiel quasi surnaturel des paysages écossais, les "visions" sidérantes de cette eau noire qui absorbe les hommes et leur désir dru... Tout cela a un haut pouvoir fascinant, envoûtant. Cette adaptation dépouillée d'un roman de Michel Faber, très économe en mots mais d'une expressivité assez limpide, bénéficie par ailleurs de l'interprétation de Scarlett Johansson dans le rôle d'un bel ange exterminateur, cherchant à perdre l'humanité par son point faible, ses pulsions sexuelles. Avec Scarlett à la manoeuvre, la menace n'en est que plus concrète et crédible... Dépassant son statut de star, l'actrice y va franco dans le dévoilement de soi et rend surtout joliment perceptible la transformation intérieure de son personnage, passant d'une insensibilité absolue au trouble d'un éveil des sens et de la conscience. Curiosité, désir et compassion participent de cette humanisation progressive, au fil de rencontres qui permettent au personnage de cerner l'humanité dans sa diversité, dans ce qu'elle a de beau et de laid, de touchant et de révulsant, de doux et de violent... Sur un plan narratif, la suite de rencontres, par son côté répétitif et lent, par son côté catalogue thématique, constitue probablement un point faible. Mais l'intérêt du film est dans cette humanisation qui s'incarne et se désincarne douloureusement, dans sa poésie horrifique, dans son style graphique et sonore, pénétrant, qui laisse une impression unique et durable.
Under the Skin est seulement le troisième long-métrage de fiction tourné par le Britannique Jonathan Glazer en treize ans, après Sexy Beast (2000) et Birth (2004).

Frédéric Viaux (film vu le 27/06/2014 sur grand écran)

Bande-annonce ou extrait

Laissez votre commentaire sur ce film

Votre avis sera publié après soumission à modération.

Nom ou pseudo : (*)
Email :
Votre avis :
(*)
Il vous reste caractères
Code de sécurité :
lettrelettrelettrelettre
(*)
(*) Zones obligatoires